Lac Hoan Kiem

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Lac Hoan Kiem
Vue du lac
Vue du lac
Administration
Pays Drapeau de la République socialiste du Viêt Nam Viêt Nam
Géographie
Coordonnées 21° 01′ 44″ N 105° 51′ 09″ E / 21.028889, 105.852521° 01′ 44″ Nord 105° 51′ 09″ Est / 21.028889, 105.8525  
Profondeur 1,2 m

Géolocalisation sur la carte : Viêt Nam

(Voir situation sur carte : Viêt Nam)
Lac Hoan Kiem

Le lac Hoan Kiem ou lac de l'Epée est un lac situé à Hanoï, au nord du Viêt Nam. Il a donné son nom au district de Hoan Kiem qui l'environne.

La légende de l'épée[modifier | modifier le code]

Le lac de l'épée restituée (Hồ Hoàn Kiếm).

Selon la légende, Lê Lợi, Lê Thái Tổ de son nom de règne, est un empereur du Đại Việt (14281433), fondateur de la dynastie des Lê postérieurs (1428–1524) et héros national vietnamien.

Lê Lợi, au début de sa lutte contre les Chinois, aurait reçu d'un pêcheur une épée repêchée dans le lac. Dix ans plus tard, après avoir réussi les chasser, et traversant ce même lac, il est abordé par la tortue, qui lui réclame l'épée au nom du Roi-Dragon, ancêtre mythique du peuple viêt. Lê Lợi comprend alors que l'épée était un mandat du Ciel pour chasser les Chinois du pays.

Le lac de la légende est le Hồ Hoàn Kiếm, le « lac de l'épée restituée », situé à Hanoï. Les souverains de la dynastie des Lê ont continuellement embelli ses abords.

Tortues sacrées[modifier | modifier le code]

Au milieu du lac se trouve l'îlot de la Tortue avec un stûpa de forme carrée qui rend hommage à l'animal sacré : la tortue (voir ci-dessus la « légende de l'épée »). Aujourd'hui, seule une tortue vivrait encore dans le lac, âgée de plus de 100 ans, elle appartiendrait à l'espèce des Rafetus Swinhoei, son dernier congénère est mort dans les années 1970 après s'être pris dans les filets d'un pêcheur, il est aujourd'hui empaillé et conservé au Temple de Ngoc Son, à Hanoi[1]. Mais selon le professeur Hà Dinh Duc, qui étudie le spécimen depuis les années 1990, la tortue du lac serait le dernier représentant de l’espèce Rafetus Leloii et aurait plus de 700 ans, mais cette théorie est très controversée et contribue surtout à alimenter le mythe de la tortue[2]. Aujourd'hui l'animal est blessé notamment en raison de débris trainant dans le fond du lac, des hameçons des pêcheurs, mais aussi de l'arrivée de tortues de Floride dans le lac, c'est pourquoi en mai 2014 une équipe de scientifiques a capturé la créature pour soigner ses blessures, mais aussi l'étudier davantage et ainsi en connaître davantage sur elle. Quoi qu'il en soit, ces tortues à carapace molle sont observées dans le lac depuis le XVe siècle[3].

Si l'on s'en tient à la théorie la plus répandue, comme quoi le spécimen appartiendrait à l'espèce Rafetus Swinhoei, cela ferait de lui le quatrième membre connu de l'espèce encore vivant dans le monde. Deux spécimens, un mâle et un femelle, sont conservés dans un zoo chinois et un troisième a été découvert en 2008 dans un lac au nord du Vietnam, mais sa localisation exacte a été gardée secrète afin de le protéger, c'est le seul spécimen connu à ce jour qui vit encore à l'état sauvage[4]. Aujourd'hui l'avenir de l'espèce est plus qu'incertain, l'espèce étant une des plus menacée au monde, des scientifiques ont bien essayé de faire s'accoupler les les deux spécimens en captivité en Chine mais en vain.

Chaque apparition de la tortue attire des foules de spectateurs, en effet elles sont considérées comme synonyme de bonnes nouvelles et seraient en liens avec les grands événements de la vie de Hanoï. Mais certains ont relevés la multiplication du nombre d'apparition et commencent à s'en inquiéter. En 2007 la tortue est apparue officiellement 72 fois, en 2010 ce nombre avait presque doublé. Les raisons de ses remontées de plus en plus nombreuses reste encore inconnu, mais certains accusent la baisse du niveau de l'eau ou l'augmentation de la pollution dans le lac qui a entrainé une raréfaction de l'oxygène[5].


Galerie[modifier | modifier le code]

Bombardier B 52[modifier | modifier le code]

Un bombardier de l'US air force ayant fait quelques milliers de victime durant la guerre repose au fond du lac. Les pêcheurs racontent que c'est depuis qu'il n'y a plus d'oiseaux migrateurs qui colonisent ce lac. L'état américain à plusieurs fois en vain demandé de pouvoir y récupérer les corps et l'épave. Il semble en partie en a été extrait[6].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]


Sur les autres projets Wikimedia :