Lac Borgne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Lac Borgne
Le lac Borgne se trouve entre le Golfe du Mexique et le lac Pontchartrain, juste à l'est de La Nouvelle-Orléans
Le lac Borgne se trouve entre le Golfe du Mexique et le lac Pontchartrain, juste à l'est de La Nouvelle-Orléans
Administration
Pays États-Unis
Subdivision Louisiane
Géographie
Coordonnées 30° 09′ N 89° 36′ O / 30.15, -89.6 ()30° 09′ Nord 89° 36′ Ouest / 30.15, -89.6 ()  
Type Lagune
Profondeur 3 m
Hydrographie
Bassin versant 38 000 km2
Alimentation Mississippi-River Gulf Outlet (MRGO) et fleuve Mississippi
Émissaire(s) Mississippi Sound vers le Golfe du Mexique
Divers
Commentaire Source USGS[1]

Le lac Borgne est une lagune de Louisiane, États-Unis, juste à l'est de La Nouvelle-Orléans. Il s'ouvre dans le Golfe du Mexique, dont il forme une baie depuis que l'érosion a emporté une bonne partie de la barrière qui les séparait. Il fait partie d'un système de lacs et de marécages qui longent la sortie est du delta du Mississippi et dont font partie les lacs Maurepas et Pontchartrain. Les trois lacs couvrent 55 % de ce bassin[2].

Géographie[modifier | modifier le code]

Une bande de marais entre le lac et le Mississippi-River Gulf Outlet (MRGO)

Les lacs Maurepas et Pontchartrain sont séparés par des bandes de terres marécageuses, couvertes de cyprès chauves, dont l'eau est parfois douces, parfois un peu saumâtres. Le lac Borgne s'ajoute à ce bassin, dit de Pontchartrain, qui couvre une superficie de 1 956 km2. Les marécages occupent une partie importantes du bassin et se répartissent en 156 km2 de marais d'eau douce, 116 km2 en partie saumâtres, 473 km2 saumâtres, 340 km2 salés et 873 km2 couvert de cypès des marais. Depuis 1932, plus de 267 km2 des marais ont été transformés en lac ouvert dans le bassin, soit plus de 22 % du bassin original[2].

La séparation entre le lac Pontchartrain et le lac Borgne est un marécage salé et le lac Sainte-Catherine. On passe de l'un à l'autre par le détroit des Rigolets et la passe du Chef Menteur. Les cartes du début du XVIIIe siècle montrent que le lac Borgne était séparé du Golfe du Mexique par une large zone humide de marais côtiers. Cependant, les travaux de canalisation du Mississippi et l'érosion naturelle ont fait disparaître cette barrière. Il est maintenant une lagune.

Écologie[modifier | modifier le code]

Carte de 1759 basée sur les observations de De la Tour en 1720 montrant la large bande marécageuse séparant le lac Borgne et le golfe du Mexique

La fleuve Mississippi charrie de très grande quantités d'alluvions qui naturellement se dépose dans la zone de son delta. Ils forment une accumulation qui est favorable à la création d'un milieu humide riche aidée par l'apport d'eau douce. Cependant, la canalisation du fleuve par des digues et levées ont considérablement limité la dispersion de ces sols ainsi que l'apport d'eau douce dans le bassin de Pontchartrin[2]. La construction du Mississippi River-Gulf Outlet Canal (MRGO), brisant la barrière naturelle de la crête du bayou La Loutre, et le manque d'aluvions pour réparer l'érosion de la barrière naturelle vers le golfe ont permis à l'eau salée de pénétrer plus profondément dans les terres. Le rehaussement noté de 3 mm par année du niveau de la mer accroit encore plus cette invasion. Cette hausse de salinité a diminué la variété de la flore, seules les espèces résistantes au sel pouvant survivre.

Ouragan Katrina[modifier | modifier le code]

Le Corps des ingénieurs de l'armée des États-Unis a construit des digues et de levées dans toute la région de La Nouvelle-Orléans. Ceci a été entrepris pour canaliser les eaux du Mississippi et éviter l'inondation de la ville qui se situe sous le niveau de la mer. L'organisation a également creusé deux canaux pour permettre aux navires de haute mer d'atteindre le lac Pontchartrain (par l’Industrial Canal) et le lac Borgne (par le MRGO). Lors du passage de l’ouragan Katrina en 2005, l’onde de tempête a pu remonter ces canaux. La pression sur les digues les a fait lâcher en certains endroits, inondant presque toute la ville[3].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) United States Geological Survey, « Lake Borgne », Gulf Base (consulté le 2007-01-23)
  2. a, b et c (en) Louisiana Coastal Wetlands Conservation and Restoration Task Force, « Lake Pontchartrain Basin », Louisiana Coast, United States Geological Survey (consulté le 2008-06-18)
  3. (en) François Mancebo, « Vous avez dit risques natures? Catastrophes en milieu urbain : le cas de La Nouvelle-Orléans. », Interactions Nature-Société, analyse et modèles, Université Joseph-Fourier - Grenoble 1,‎ 2006 (consulté le 2008-06-18)[PDF]