Lac-Baker

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Lac Baker.
Page d'aide sur l'homonymie Ne doit pas être confondu avec Lac Baker ni Paroisse de Lac-Baker.
Lac-Baker
Église Saint-Thomas-d'Aquin de Lac-Baker
Église Saint-Thomas-d'Aquin de Lac-Baker
Administration
Pays Drapeau du Canada Canada
Province Drapeau : Nouveau-Brunswick Nouveau-Brunswick
Comté ou équivalent Madawaska
Statut municipal Village
Maire
Mandat
Alpha Nadeau
2012-2016
Fondateur
Date de fondation
Firmin Soucy
1855
Constitution 1967
Démographie
Population 719 hab. (2006 en augmentation)
Densité 19 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 20′ 06″ N 68° 38′ 38″ O / 47.3351, -68.6437847° 20′ 06″ Nord 68° 38′ 38″ Ouest / 47.3351, -68.64378  
Altitude Min. 180 m – Max. 380 m
Superficie 3 712 ha = 37,12 km2
Divers
Langue(s) Français (officielle), anglais (minorité)
Fuseau horaire UTC-4
Indicatif +1-506
Code géographique 1313037
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Nouveau-Brunswick

Voir la carte administrative du Nouveau-Brunswick
City locator 14.svg
Lac-Baker

Géolocalisation sur la carte : Nouveau-Brunswick

Voir la carte topographique du Nouveau-Brunswick
City locator 14.svg
Lac-Baker

Lac-Baker est un village canadien du comté de Madawaska, au nord-ouest du Nouveau-Brunswick.

Toponyme[modifier | modifier le code]

Article connexe : Toponymie néo-brunswickoise.

Le village est nommé d'après sa position sur la rive sud du lac Baker. Le lac est nommé en l'honneur de John Baker[Lequel ?], fondateur du village Baker Brook qui plus tard découvrira le lac[1].

Géographie[modifier | modifier le code]

Situation de Lac-Baker dans le comté de Madawaska

Situation[modifier | modifier le code]

Le village de Lac-Baker est situé dans le comté de Madawaska à l'ouest de la province du Nouveau-Brunswick. Il est situé à une distance de 35 km à l'ouest d'Edmundston tout près de la frontière avec la province du Québec vis-à-vis les municipalités de St-Jean-de-la-Lande dont ne partie du lac est situé dans cette dernière et de Saint-Marc-du-Lac-Long de la municipalité régionale de comté du Témiscouata. route 120 traverse Lac-Baker sur un axe nord - sud pour devenir la route 289 au Québec. Lac-Baker est situé à 10 km au nord à vol d'oiseau de la frontière américaine. Le village a une superficie de 4,02 kilomètres carrés[2].

Lac-Baker est généralement considérée comme faisant partie de l'Acadie[3], quoique l'appartenance des Brayons à l'Acadie fasse l'objet d'un débat[4].

Logement[modifier | modifier le code]

Le village comptait 102 logements privés en 2006, dont 60 occupés par des résidents habituels. Parmi ces logements, 83,3 % sont individuels, 0,0 % sont jumelés, 0,0 % sont en rangée, 0,0 % sont des appartements ou duplex et 16,7 % sont des immeubles de moins de cinq étages. 75,0 % des logements sont possédés alors que 25,0 % sont loués. 100,0 % ont été construits avant 1986 et 0,0 % ont besoin de réparations majeures. Les logements comptent en moyenne 6,7 pièces et 0,0 % des logements comptent plus d'une personne habitant par pièce. Les logements possédés ont une valeur moyenne de 63 735 $, comparativement à 119 549 $ pour la province[5].

Histoire[modifier | modifier le code]

Origines[modifier | modifier le code]

Lac-Baker est fondé par Firmin Soucy en 1855[6]. Plusieurs familles s'établissent jusqu'en 1871[6]. La première route est construite en 1874[6]. La première école et la première église sont ouvertes en 1875[6]. Le village prend de l'expansion grâce à la Free Grants Act (Loi sur les concessions gratuites)[7]. L'église actuelle est inaugurée en 1901[6].

XXe siècle[modifier | modifier le code]

L'économie du village est durement touchée par la Grande Dépression, en 1929[6]. La caisse populaire est fondée en 1940[6]. L'école est détruite dans un incendie en 1945[6]. Quatre personnes se noient en 1948[6]. Lac-Baker est constitué en municipalité le 2 octobre 1967[8]. Le poste de maire est vacant à partir de 1995 mais Jocelyn Albert est élu par acclamation le 14 octobre 1996 lors d'une réunion organisée par le ministère responsable[9].

Plébiscite[modifier | modifier le code]

Lors d'un plébiscite organisé en décembre 2006, la population rejeta la proposition d'annexer une partie du DSL la Paroisse de Lac-Baker au village. Pour cette raison, tout le conseil municipal démissionna le 31 janvier 2007. C'était la troisième fois dans l'histoire municipale que tout un conseil démissionne à cause du rejet d'une telle proposition. Un administrateur fut nommé par le gouvernement provincial, en attendant les élections tenues le 7 mai 2007. Lors d'un autre plébiscite, organisé le 3 décembre 2007, la population du DSL vota en faveur de la proposition[10],[11].

Congrès mondial acadien[modifier | modifier le code]

Lac-Baker est l'une des localités organisatrices du Ve Congrès mondial acadien en 2014[12].

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique de Lac-Baker depuis 1981
1981 1986 1991 1996 2001 2006 2011
292 252 229 226 226 169 719
(Sources : [13],[14],[2])


Économie[modifier | modifier le code]

Entreprise Madawaska, membre du Réseau Entreprise, a la responsabilité du développement économique[15].

Il y a une succursale de la Caisse populaire Trois-Rives, basée à Edmundston et membre des Caisses populaires acadiennes[16].

Administration[modifier | modifier le code]

Conseil municipal[modifier | modifier le code]

Le conseil municipal est formé d'un maire et de quatre conseillers généraux[8]. Le conseil précédent est formé à la suite de l'élection du 12 mai 2008[17]. Un second dépouillement doit toutefois avoir lieu le 26 mai suivant, où la victoire du conseiller Adrien Banville est reconnue[17]. Le conseiller Danny Nadeau est élu lors d'une élection partielle tenue le 26 octobre 2009[18]. Le conseil municipal actuel est élu lors de l'élection quadriennale du 14 mai 2012[8]. Bernard Soucy est finalement élu à l'élection partielle du 12 mai 2014[19].

Conseil municipal actuel

Mandat Fonctions Nom(s)
2012 - 2016 Maire Alpha Nadeau
Conseillers généraux Conrad Banville, Max Michaud, Danny Nadeau et Bernard Soucy.

Anciens conseils municipaux

Mandat Fonctions Nom(s)
2008 - 2012 Maire Jean-Marc Nadeau
Conseillers Adrien Banville, (poste vacant), Alpha Nadeau, Guildo Nadeau.
Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1969 197? Lionel Emond[20]    
1995 1995 Jean-Marc Nadeau    
1996 2001 Jocelyn Albert    
2001 31 janvier 2007 Ronald Soucy   Démission
7 mai 2007 2012 Jean-Marc Nadeau    
2012 en cours Alpha Nadeau    

Commission de services régionaux[modifier | modifier le code]

Lac-Baker fait partie de la Région 1[21], une commissions de services régionaux (CSR) devant commencer officiellement ses activités le 1er janvier 2013[22]. Lac-Baker est représenté au conseil par son maire[23]. Les services obligatoirement offerts par les CSR sont l'aménagement régional, la gestion des déchets solides, la planification des mesures d'urgence ainsi que la collaboration en matière de services de police, la planification et le partage des coûts des infrastructures régionales de sport, de loisirs et de culture; d'autres services pourraient s'ajouter à cette liste[24].

Représentation et tendances politiques[modifier | modifier le code]

Lac-Baker est membre de l'Association francophone des municipalités du Nouveau-Brunswick[25].

Drapeau : Nouveau-Brunswick Nouveau-Brunswick: Lac-Baker fait partie de la circonscription provinciale de Madawaska-les-Lacs, qui est représentée à l'Assemblée législative du Nouveau-Brunswick par Yvon Bonenfant, du Parti progressiste-conservateur. Il fut élu en 2010.

Drapeau du Canada Canada: Lac-Baker fait partie de la circonscription fédérale de Madawaska—Restigouche, qui est représentée à la Chambre des communes du Canada par Jean-Claude D'Amours, du Parti libéral. Il fut élu lors de la 38e élection générale, en 2004, puis réélu en 2006 et en 2008.

Vivre à Lac-Baker[modifier | modifier le code]

Lac-Baker possède une caserne de pompiers et un bureau de poste. Le détachement de la Gendarmerie royale du Canada le plus proche est toutefois à Clair. Le poste d'Ambulance Nouveau-Brunswick le plus proche est plutôt à Saint-François-de-Madawaska. L'hôpital régional d'Edmundston dessert la région.

Le parc municipal bénéficie d'une aire de pique-nique, d'une cantine, d'un terrain de jeux, de deux terrains de volley-ball et un terrain de tennis. La plage d'eau douce, non surveillée, dispose de toilettes et de vestiaires. Les activités nautiques et la pêche sportive sont pratiqués sur le lac. Le premier triathlon du Nouveau-Brunswick est d'ailleurs organisé au village.

Les francophones bénéficient du quotidien L'Acadie nouvelle, publié à Caraquet, ainsi qu'à l'hebdomadaire L'Étoile, de Dieppe. Ils ont aussi accès aux hebdomadaires Le Madawaska et La République, d'Edmundston. Les anglophones bénéficient des quotidiens Telegraph-Journal, publié à Saint-Jean, et The Daily Gleaner, publié à Fredericton.

Religion[modifier | modifier le code]

L'église catholique romaine Saint-Thomas-d'Aquin est le siège de la paroisse du même nom. Elle fait partie de l'unité pastorale l'Emmanuel, elle-même comprise dans le diocèse d'Edmundston[6].

La mission de Saint-Thomas-d'Aquin est érigée en 1886; elle est desservie par les curés de Clair et de Saint-François-de-Madawaska[6]. La paroisse Saint-Thomas-d'Aquin est fondée en 1904[6].

Missionnaires

  • Phydime Paradis, 1886-1889
  • Antoine Comeau, 1889-1890
  • Israël-Norbert Dumont, 1890-1893
  • Georges Gauvin, 1893-1901
  • Israël-Norbert Dumont, 1901-1904

Curés résidents

  • Martin L. Richard, 1904-1937
  • Félix Morneault, 1937-1945
  • Lionel Daigle, 1945-1951
  • Narcisse Gagnon, 1951-1954
  • Urbain Lang, 1954-1968
  • Adrien Martin, 1968-1971
  • Benoît Rossignol, 1971-1972
  • Benoît Bossé, 1972-1989
  • Lucien Lévesque, 1989-1996
  • Jean-Marie Martin, 1996-2007
  • Whalen Bossé, 2007-

Culture[modifier | modifier le code]

Langues[modifier | modifier le code]

Selon la Loi sur les langues officielles, Lac-Baker est officiellement francophone[26] puisque moins de 20 % de la population parle l'anglais.

Personnalités[modifier | modifier le code]

Municipalités limitrophes[modifier | modifier le code]

Rose des vents Paroisse de Lac-Baker Paroisse de Lac-Baker Paroisse de Lac-Baker Rose des vents
Paroisse de Lac-Baker N (Paroisse de Lac-Baker), (Paroisse de Baker Brook), Baker Brook
O    Lac-Baker    E
S
(Paroisse de Lac-Baker)
(Saint-François)
Saint-François-de-Madawaska
(Paroisse de Lac-Baker)
(Paroisse de Clair)
Clair
Paroisse de Lac-Baker

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Alan Rayburn, Geographical Names of New Brunswick, Énergie, Mines et Ressources Canada, Ottawa, 1975, p. 43.
  2. a et b « Profils des communautés de 2006 - Lac-Baker - Population », sur Statistique Canada (consulté le 2 novembre 2011).
  3. Murielle K. Roy et Jean Daigle (dir.), Démographie et démolinguistique en Acadie, 1871-1991, L'Acadie des Maritimes, Moncton, Centre d'études acadiennes, Université de Moncton,‎ 1993 (ISBN 2921166062), p. 141.
  4. Jacques Paul Couturier, « La République du Madawaska et l'Acadie : la construction identitaire d'une région néo-brunswickoise au XXe siècle », Revue d'histoire de l'Amérique française, vol. 56, no 2,‎ Automne 2002, p. 153-184 (lire en ligne).
  5. « Profils des communautés de 2006 - Lac-Baker - Familles et ménages », sur Statistique Canada (consulté le 20 octobre 2009).
  6. a, b, c, d, e, f, g, h, i, j, k et l « Lac-Baker:Saint-Thomas-d'Aquin », sur Diocèse d'Edmundston (consulté le 3 janvier 2010).
  7. (en) William Gagnong, A Monograph of the Origins of the Settlements in New Brunswick, Ottawa, J. Hope,‎ 1904, 185 p., p. 114.
  8. a, b et c « Élections quadriennales municipales, le 14 mai 2012, Rapport du directeur général des élections municipales », sur Élections N.-B. (consulté le 24 décembre 2013)
  9. « L'Acadie nouvelle rapportait... », L'Acadie nouvelle,‎ 14 octobre 2006, p. 46
  10. (en) CBC - Lac-Baker byelection date settled
  11. (fr) Élections Nouveau-Brunswick - Résultats non officiels du plébiscite
  12. « Programme officiel » [PDF], sur Congrès mondial acadien 2014 (consulté le 11 août 2014)
  13. « 1986 (2A) questionnaire abrégé des provinces aux municipalités », sur Statistique Canada (consulté le 2 novembre 2011).
  14. « Profils des communautés de 1996 - Lac-Baker - Population », sur Statistique Canada (consulté le 2 novembre 2011).
  15. « Territoire desservi », sur Entreprise Madawaska (consulté le 8 novembre 2012).
  16. « Caisse populaire Trois Rives », sur Caisses populaires acadiennes (consulté le 30 décembre 2010).
  17. a et b « Événements électoraux locaux de 2008 », sur Élections N.-B. (consulté le 15 octobre 2011)
  18. « Événements électoraux locaux de 2009 », sur Élections N.-B. (consulté le 12 octobre 2011)
  19. « Les résultats non officiels des élections (2014-05-12) », sur Élections N.-B. (consulté le 28 mai 2014)
  20. « Les résultats des élections municipales », L'Évangéline,‎ 10 juin 1969, p. 2 (lire en ligne)
  21. « Les communautés dans chacune des 12 Commissions de services régionaux (CSR) » (consulté le 9 novembre 2012).
  22. « Conseils d'administration des commissions de services régionaux annoncés », sur Gouvernement du Nouveau-Brunswick (consulté le 1 novembre 2012).
  23. « Gouvernance des nouvelles commissions de services régionaux », sur [Gouvernement du Nouveau-Brunswick] (consulté le 9 novembre 2012).
  24. « Services obligatoires », sur [Gouvernement du Nouveau-Brunswick] (consulté le 9 novembre 2012).
  25. « Liste des municipalités membres », sur Association francophone des municipalités du Nouveau-Brunswick (consulté le 17 novembre 2011).
  26. Canada, Nouveau-Brunswick. Loi sur les langues officielles, art. 35, 36, 37, 38 [lire en ligne (page consultée le 15 mars 2011)].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) William F. Ganong, A Monograph of the Origins of the Settlements in New Brunswick, Ottawa, J. Hope,‎ 1904, 185 p.
  • (en) Alan Rayburn, Geographical Names of New Brunswick, Ottawa, Énergie, Mines et Ressources Canada,‎ 1975

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]