Labret

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le labret (du latin labium, lèvre), est une ornementation portée sur la lèvre inférieure ou supérieure. Il peut être formé d'une cheville ou d'un disque en matière variée (pierre, bois, os, ivoire, argile, etc.) élargissant la taille de la lèvre, en la perçant ou pas.

Formes[modifier | modifier le code]

Le labret prend plusieurs formes :

  • La forme cheville peut se porter verticalement ou horizontalement
  • La forme plateau est aussi appelée plateau labial ou disque labial. Le plateau labial peut mesurer jusqu'à 25 centimètres de diamètre. Un insert du même type peut orner le lobe de l'oreille mais porte à tort le nom de labret qui ne concerne, comme le montre son étymologie, que les lèvres. Les porteurs de cette parure sont appelés «  hommes à plateaux » ou « femmes à plateaux ». Cette ornementation est décrite comme mutilante car elle déforme la bouche en accentuant le prognathisme et faisant couler des filets de salive[1].

Historique[modifier | modifier le code]

Selon les voyageurs et administrateurs coloniaux, cette mutilation sur des femmes du continent africain était pratiquée dans les tribus pour qu'elles échappent aux razzias esclavagistes ou avait comme fonction symbolique de repousser les esprits qui cherchent à s'infiltrer par la bouche[2]. En réalité, le port du labret avait surtout une fonction esthétique et constituait une marque de différenciation sexuelle, symbolique qu'il conserve aujourd'hui[3].

Répartition[modifier | modifier le code]

On trouve ce type de modification corporelle entre autres chez les peuples suivants :

Bijou moderne[modifier | modifier le code]

Au XXIe siècle, le piercing labial et auriculaire est l'objet d'une nouvelle mode en Occident. Ceux situés sur la lèvre inférieure peuvent être décalés ou bien situés au centre de la lèvre.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Christian Seignobos, Henry Tourneux, Le Nord-Cameroun à travers ses mots: dictionnaire de termes anciens et modernes : province de l'extrême-nord, Karthala Editions,‎ 2002, p. 163
  2. Zorica Tomic, Le baiser en voie de disparition, L’Âge d’homme,‎ 214, p. 61
  3. Laoukissam Laurent Feckoua, Les labrets: marque de l'histoire ou recherche esthétique ?, Harmattan,‎ 1994, 22 p.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :