La Zone du dehors

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis La zone du Dehors)
Aller à : navigation, rechercher
La Zone du Dehors
Auteur Alain Damasio
Genre Roman d'anticipation
Pays d'origine Drapeau de la France France
Éditeur Cylibris
Date de parution 1999
Chronologie
La Horde du Contrevent Suivant

La Zone du Dehors est un roman de science-fiction écrit par l'écrivain français Alain Damasio, publié en deux tomes, Les Clameurs et La Volte aux éditions Cylibris en 1999, puis en un seul tome titré La Zone du dehors par les mêmes éditions en 2001 puis enfin publié dans une nouvelle version par les éditions La Volte en 2007. La nouvelle version est accompagnée d'un DVD contenant un court métrage, des animations en 3D et d'autres « bonus » censés prolonger l'expérience de lecture.

Résumé[modifier | modifier le code]

Il s'agit d'un roman d’anticipation qui s’intéresse aux sociétés de contrôle sous le modèle démocratique.

On y suit la vie « molle » des habitants de Cerclon, société démocratique (ou pseudo-démocratique) installée sur un satellite imaginaire de Saturne en 2084. La société de Cerclon est caractérisée par le clastre : tous les deux ans, tous les citoyens se réunissent pour « classer » leurs compatriotes selon leur comportement, leur efficacité au travail, etc. De l'issue du clastre, dépend le nom (composé d'un code de lettres) de l'individu et sa place dans le système. Les habitants de Cerclon se surveillent donc mutuellement et doivent, sous peine de déclassement, rester dans la « norme ». Le quotidien de cette société se voit secoué par les actions subversives de la « Volte », groupuscule contestataire qui ira jusqu’au bout de sa « volution ».

Intrigue[modifier | modifier le code]

Le roman commence par le parcours initiatique de Boule de Chat au sein de la Volte, de son excursion dans le dehors avec Captp à sa première participation à la réunion de l'organisation.

Au cours de cette réunion, l'organisation se radicalise, rejetant ses anciennes méthodes de communication (manifestations, tracts) pour évoluer vers l'organisation de coups d'éclats permettant de mettre en lumière le côté néfaste de divers aspects du système (clastre, cybergreffe, télévision).

L'impact croissant de ces actions attire progressivement l'attention du gouvernement. Les personnages sont de plus en plus acculés et finissent par être trahis alors qu'ils tentaient de détruire la tour-télé. Le groupe (Bosquet) parvient néanmoins à échapper aux forces de police, à l'exception de Captp.

Le président A se rend compte que Captp est un brillant intellectuel qu'il tente, dans un premier temps, de récupérer pour son ministère de l’Éducation. Devant son échec, il opte pour sa condamnation à mort par incubation (le Cube étant une sorte d'usine de traitement des déchets, y compris nucléaires). Il s'ensuit donc une politique de propagande pour changer exceptionnellement la constitution et pouvoir condamner Captp.

Captp est condamné à l'issue d'un procès spectacle relevant plus de la télé-réalité que de la justice et incubé. Mais, grâce à sa ténacité et avec l'aide de Slift, le plus actif des membres de la Volte, il parvient à s'évader et à déclencher une émeute. Il en profite pour mettre en application son projet : créer de nouvelles villes qui échappent au clastre dans la zone du dehors.

Passé l'euphorie des premiers moments, de graves difficultés apparaissent qui entament la crédibilité de Captp, d'autant plus que ses amis disparaissent peu à peu dans des circonstances troubles, laissant imaginer une guerre de pouvoir au sein de la Volte. Captp finit par comprendre que son évasion n'était qu'une mise en scène du gouvernement, qui n'a jamais cessé de le contrôler pour construire une société repoussoir et raffermir son contrôle sur Cerclon. Après un ultime duel verbal avec A, dans lequel chacun défend sa vision de la société, Captp et ses derniers compagnons font sauter le siège du gouvernement.

Personnages[modifier | modifier le code]

Les noms des personnages correspondent à leur rang dans la société. On va ainsi des 1-lettrés — les membres du gouvernement — à la lie de la société, les 5-lettrés. Le résultat est donc rarement prononçable.

Les principaux personnages du roman sont les membres du Bosquet, le comité qui oriente les actions de la Volte. Le nom de ce comité provient des initiales de ses membres (Bosck).

  • Brihx
  • Obffs
  • Slift, surnommé Snake
  • Captp, enseignant en philosophie, le héros principal, surnommé Capt
  • Kamio, peintre

Il faut également ajouter certains membres particuliers de la Volte :

  • Bdcht, surnommée Boule de Chat
  • Zorlk, l'ancien meneur de la Volte
  • Kohtp
  • Blusq, le technico-scientifique

Certains membres du gouvernement ont également un rôle important dans l'ouvrage :

  • A, le président
  • P, le ministre de la sécurité intérieure
  • C, la ministre de la communication
  • E, le ministre de l'éducation

Style[modifier | modifier le code]

La narration est faite par sept personnages différents : les cinq membres du Bosquet, Boule de Chat et le président A, bien que Captp soit celui qu'on suit le plus souvent. Le changement de narrateur est indiqué par un signe de ponctuation, mais il faut avancer dans la lecture de ses pages pour déterminer qui parle.

Références[modifier | modifier le code]

Les références à 1984 de George Orwell sont nombreuses, notamment :

  • la date des événements, 2084 ;
  • l'idée d'un président omniprésent et inconnu (A) comme Big Brother ;
  • le glissement d'une démocratie dans le totalitarisme.

Récompense[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Site officiel