Blague de Toto

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis La tête à Toto)
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Toto.

Les blagues de Toto sont des plaisanteries classiques de la culture populaire francophone. Elles prennent la forme de courtes anecdotes, souvent dans un contexte scolaire, dont le héros est un enfant, Toto.

Le personnage de Toto[modifier | modifier le code]

Dans de nombreuses histoires le mettant en scène, Toto est présenté sous de nombreux traits de caractères, notamment comme un mauvais garnement, un cancre impertinent, etc. Le décor de ses farces est souvent celui de l'école ou de sa maison.

Plusieurs auteurs et dessinateurs ont imaginé un visage et un univers à ce personnage, en lui donnant une famille, des amis, une maîtresse…

En 1892, Émile Durafour publie Les Farces de Toto : folie-vaudeville en 1 acte. Depuis le milieu du XIXe siècle, toto avait été utilisé pour désigner un enfant ou un élève type[1]. Dans son vaudeville On purge bébé (1910), Georges Feydeau met en scène un enfant de sept ans, Toto, qui pose des questions de géographie à ses parents embarrassés et qui leur tient tête en refusant de se purger. Ce sont les débuts de la popularité du personnage de Toto. Il est décrit comme gaffeur, insolent et obstiné :

« Follavoine, à son fils Toto. — Comment t’appelles-tu ?
Toto, buté. — J’veux pas me purger !
Follavoine, rongeant son frein. — Oh ! (Aimable, à Chouilloux.) Il s’appelle Toto.
Chouilloux. — Ah ?
Follavoine. — C’est un diminutif d’Hervé. […]
Toto. — Ça m’est égal, j’veux pas me purger !
Chouilloux. — C’est très mal ! Qu’est-ce que vous direz donc plus tard quand vous irez à la guerre ? […]
Toto, dans les jupes de sa mère. — Ça m’est égal ! J’irai pas à la guerre.
Chouilloux. — "Vous n’irez pas ! Vous n’irez pas !" S’il y en a une, cependant, il faudra bien… !
Toto. — Ça m’est égal ! J’irai en Belgique.
Chouilloux. — Hein ?
Julie, le couvrant de baisers. — Ah ! chéri, va !… Est-il intelligent !
Chouilloux, à Follavoine. — Mes compliments !… C’est vous qui l’élevez dans ces idées ? »

Le dessinateur Rob-Vel crée en 1937 avec sa femme Davine pour les scénarios la série 'Toto' donnant son nom à la revue : Le Journal de Toto. La série narre les aventures d'un jeune mousse.

Le Toto de Thierry Coppée, « est un petit gamin espiègle, qui a le sens de la repartie, qui n'est pas vulgaire, insolent. Il aime bien taquiner les parents, les surprendre sans méchanceté. » Toto étant un personnage déjà connu, il n'a pas été trop nécessaire à l'auteur de bandes dessinées de convaincre ses lecteurs : « Il fallait que les gens s'y retrouvent ou adhèrent à ce que je proposais. Si j'avais fait "Les Blagues de Titi" ou de Tutu, ça ne marcherait pas autant, peut-être pas du tout. Le fait que ce soit Toto, c'est une chance[2]. »

Dans son roman Le Démon de la console, Katherine Quenot imagine que Toto, héros farceur d'un jeu vidéo apprécié des enfants, débarque dans la réalité. Ses blagues deviennent mauvaises et les enfants ne le reconnaissent plus.

La tête à Toto[modifier | modifier le code]

Dessin de la tête à Toto.

La tête à Toto est un jeu enfantin, qui consiste à écrire l'addition de zéro plus zéro de manière à dessiner un visage (tête) stylisé :

La blague se prononce : « zéro plus zéro égale… la tête à Toto ! ». Comme la tête égale zéro, cela signifie aussi que Toto a une intelligence nulle.

La grammaire française voudrait qu'on dise « la tête de Toto », mais on dit « à » pour la sonorité plus amusante.

Le fait d'y voir un visage plutôt qu'une opération est considéré comme un artefact du point de vue de la cognition[3].

« Tête à Toto » est aussi une périphrase pour dire zéro, dans le langage familier. Ainsi, dans l'argot de la prostitution, l'expression signifie qu'une prostituée n'a pas encore attiré un seul client[4].

Il en existe un équivalent japonais nommé « Henohenomoheji ».

Voir aussi Naruzozo.

Comme personnage[modifier | modifier le code]

Dans la série télévisée Avez-vous déjà vu..?, Toto est un personnage récurrent. Il est représenté avec la fameuse tête constituée uniquement de symboles mathématiques.

Exemple de blague[modifier | modifier le code]

« La maîtresse demande à Toto, lors d'une leçon sur les rimes, de donner un exemple.
Toto dit alors :
– Dimanche, je suis allé à la chasse aux grenouilles,
et dans le ruisseau j'avais de l'eau jusqu'aux… genoux.
– Mais Toto ça ne rime pas du tout !
– C'est pas ma faute, y'avait pas assez d'eau ! »

Personnages proches[modifier | modifier le code]

Équivalents non francophones[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Recueils de blagues[modifier | modifier le code]

  • Toto : zéro plus zéro égale ma tête ! / ill. par Serge Bloch et Stéphanie de Vaucher ; textes de Quentin Le Goff. Paris : Tourbillon, 2002, 93 p. ISBN 2-84801-008-8
  • Toto, encore toi ! / Quentin Le Goff ; ill. par Serge Bloch. Paris : Tourbillon, 2003, 93 p. ISBN 2-84801-039-8
  • Toto, encore un zéro ! / textes et dessins de Serge Bloch. Paris : Tourbillon, 2004, 93 p. ISBN 2-84801-106-8
  • Toto en fait des kilos / textes de Franck Girard et Marie-Odile Fordacq ; ill. de Serge Bloch. Paris : Tourbillon, 2004, 109 p. (Blagues et compagnie). ISBN 2-84801-110-6
  • 100 % blagues de Toto / ill. de Fañch Autret. Champigny-sur-Marne : Lito, 2005, 95 p. (100 % loisirs). ISBN 2-244-47840-8
  • Toto en plein délire ! / ill. de Serge Bloch ; textes de Franck Girard. Paris : Tourbillon, 2006, 93 p. ISBN 2-84801-203-X
  • Toto vacances : mon anti-cahier de vacances / Paul Martin ; ill. Clément Devaux. Paris : Tourbillon, 2006, 46 p. (Blagues et compagnie). ISBN 2-84801-184-X
  • 100 % (re)blagues de Toto / ill. de Yann Autret. Champigny-sur-Marne : Lito, 2006, 75 p. (100 % loisirs). ISBN 2-244-47853-X
  • 100 % farces et attrapes de Toto / texte de Céline Potard ; ill. de Yann Autret. Champigny-sur-Marne : Lito, 2007, 92 p. (100 % loisirs). ISBN 978-2-244-47855-5
  • Bloc-jeux Toto : 60 jeux, dès 7 ans / ill. de Yann Autret. Champigny-sur-Marne : Lito, 2008, 64 p. (Les blocs-jeux). ISBN 978-2-244-88013-6
  • Toto, l'école est finie / textes de Franck Girard. Paris : Tourbillon, 2008, 93 p. (Blagues et compagnie). ISBN 978-2-84801-411-1
  • Histoires de Toto : 150 blagues irrésistibles pour petits et grands enfants / Laurent Gaulet. Paris : First éditions, 2010, 160 p. ISBN 978-2-7540-1521-9

Bandes dessinées[modifier | modifier le code]

Pièces de théâtre[modifier | modifier le code]

  • Durafour, Émile. Les Farces de Toto : folie-vaudeville en 1 acte. Paris : Tresse et Stock, 1892, 47 p. Rééd. Paris : P.-V. Stock, 1907, 46 p.
  • Feydeau, Georges. On purge bébé. Paris : L'Illustration théâtrale, 20 août 1910, n° 157, 24 p.
  • Jules Combe et Armand Foucher. Toto chez le coiffeur : pièce comique en un acte. Paris, L. Desmons, 1931, 12 p.
  • Vaucheret, Jean (pseud. Jean Bruno). Les Farces de Toto Carabi / ill. de A. Duruy. Paris : Bernardin-Béchet, 1869, 31 p.

Roman[modifier | modifier le code]

  • Le Démon de la peur / Katherine Quenot. Paris : Albin Michel, 1999, 165 p. (Série Les Compagnons de la peur, vol. 1). ISBN 2-226-10115-2

Série animation TV[modifier | modifier le code]

Filmographie[modifier | modifier le code]

  • Dans Les 11 commandements le personnage de Toto est joué par le comédien Patrick Timsit. Dans le film, Toto est désespéré car il pense ne plus faire rire personne. Le dieu de la blague (joué par Dieudonné) lui conseille de changer de nom pour celui de Fifou.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

  1. Le Journal amusant, 14 août 1875 : « les Totos d'aujourd'hui » (cité sur TLFI, entrée Toto)
  2. Interview vidéo de Thierry Coppée, France 5, 2008
  3. Jean-Paul Sansonnet (LIMSI-CNRS), « Dérive cognitive : Les phénomènes de dérive cognitive dans la communication Homme-Machine et leur impact sur le traitement de la référence extensionnelle »,‎ mars 2004 (consulté le 13 septembre 2008), p. 21.
  4. Pierre Merle, Mots de passe : Dictionnaire de l'argot de la prostitution, Favre,‎ 2005, 207 p. (ISBN 2-8289-0835-6, présentation en ligne), p. 123.

Orientation bibliographique[modifier | modifier le code]

  • Bernard Lefort, Le personnage de Toto dans les histoires racontées par les enfants in Cahiers de la recherche de Corium-CRIH, année 1995, numéro 3 : Féminin/masculin, humour et différence sexuelle, sous la direction de Vincent Martin.
  • Sous la direction de Judith Stora-Sandor, L'Humour d'expression française. Actes du colloque international de Association française pour le développement des recherches sur le comique, le rire et l'humour, Université de Paris VIII (Paris, 27-30 juin 1988), Vincennes, Z'éditions,‎ 1990 (ISBN 2-87720-054-X), p. 28