La porte s'ouvre

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La porte s'ouvre

Titre original No Way Out
Réalisation Joseph L. Mankiewicz
Scénario Joseph L. Mankiewicz
Lesser Samuels
Acteurs principaux
Sociétés de production Twentieth Century Fox
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre Drame social
Sortie 1950
Durée 106 min (1 h 46)

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

La porte s'ouvre (No Way Out) est un film américain réalisé par Joseph L. Mankiewicz, sorti en 1950. Il se présente comme un conte violent contre la haine raciale. Face à Richard Widmark joue Sidney Poitier dans son premier rôle au cinéma.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Dans une ville américaine non identifiée, Luther Brooks, qui vient de décrocher son diplôme de docteur, tente de soigner deux frères malfrats dans l'hôpital de la prison du comté. Brooks est le premier médecin afro-américain à être nommé dans cet établissement. L'un des deux frères meurt, l'autre accuse immédiatement Brooks de l'avoir tué, l'injuriant par des propos racistes.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Et, parmi les acteurs non crédités :

Distinction[modifier | modifier le code]

Anecdote[modifier | modifier le code]

  • Il s'agit du premier film hollywoodien mettant en scène un acteur noir dans un rôle de docteur. Le premier docteur noir américain fut David Peck (1847).
  • En 1951, On murmure dans la ville du même J. L. Mankiewicz met aussi en scène un docteur : Pretorius, joué par Cary Grant.
  • Pour des raisons contractuelles, l'affiche officielle du film ne porte pas le nom de Sidney Poitier mais ce dernier apparaît bien au générique (en 4e position) et sa photo figure sur l'affiche.
  • Pour voir ce film, les parents de Sidney Poitier sont allés pour la première fois de leur vie au cinéma. Sa mère s'adressa même au personnage incarné à l'écran par Sidney, tant elle était captivée par l'action[1].
  • Richard Widmark et Sidney Poitier devinrent amis au cours du tournage. Widmark s'excusait même à la fin de chaque prise auprès de Poitier tant les dialogues étaient violents.[réf. nécessaire]
  • Selon le ou les rédacteurs de la jaquette du DVD, « ce film fut interdit pendant longtemps dans les états du Sud, et mit plusieurs décennies à être programmé par la télévision américaine ».
  • Remarque: Le titre français La porte s'ouvre a un sens presque contraire au sens du titre américain No way out qu'on pourrait traduire par « Sans issue ».

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]