La neige a fondu sur la Manicouagan

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La neige a fondu sur la Manicouagan est un film documentaire québécois écrit, réalisé et monté par Arthur Lamothe, sorti en 1965.

Produit par l'Office national du film du Canada, ce moyen métrage (58 min) est le premier film où Arthur Lamothe introduit de la fiction dans un documentaire. Il puise dans les images de la Centrale Manic-5 prises deux ans plus tôt dans son documentaire De Montréal à la Manicouagan.

Pour ce film, Gilles Vigneault écrivit sa chanson Mon Pays[1].

Synopsis[modifier | modifier le code]

Au plus fort de l'hiver, une femme (Monique Miller), confinée dans sa roulotte, s'ennuie de la ville et préfèrerait être au Mexique, pendant que son mari (Gilles Vigneault), ingénieur, participe avec enthousiasme à la construction du barrage.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

  • Production : Marcel Martin, ONF
  • Réalisation : Arthur Lamothe
  • Scénario : Arthur Lamothe
  • Direction photo : Gilles Gascon
  • Montage : Arthur Lamothe
  • Prise de son, conception sonore : Maurice Blackburn, Claude Pelletier
  • Musique : Gilles Vigneault

Distribution[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]