La mort s'invite à Pemberley

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
La mort s'invite à Pemberley
Image illustrative de l'article La mort s'invite à Pemberley
La vue de Chatsworth House, modèle possible de Pemberley, illustre la première couverture de l'édition française du roman de P. D. James.

Auteur P. D. James
Genre Roman policier historique
Version originale
Titre original Death Comes to Pemberley
Éditeur original Faber & Faber
Langue originale Anglais britannique
Pays d'origine Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Lieu de parution original Londres
Date de parution originale 2011
Version française
Traducteur Odile Demange
Lieu de parution Paris
Éditeur Fayard
Date de parution 2012
Nombre de pages 392
ISBN 978-2-213-66883-3

La mort s'invite à Pemberley (Death Comes to Pemberley), la dernière œuvre de P. D. James, est un roman policier historique publié en langue originale en 2011. Traduit et publié en France en 2012 chez Fayard, il a fait l'objet d'une adaptation télévisée de la BBC en 2013.

Le roman est, selon le long article que lui consacre Télérama, une « suite criminelle de l'un des romans les plus lus de Jane Austen », Orgueil et Préjugés, dont le château de Pemberley, propriété de Mr Darcy, est le lieu le plus emblématique.

Résumé[modifier | modifier le code]

Six ans après le mariage d'Elizabeth Darcy, par un soir de tempête d'octobre, dans la résidence idyllique qui abrite l'héroïne et son époux, l'impensable se produit : un crime a lieu, polluant les ombres de la vénérable demeure, auquel est mêlé un personnage peu recommandable au charme duquel Elizabeth elle-même n'avait pas été insensible par le passé.

Table des matières[modifier | modifier le code]

L'ombre de George Wickham plane sur le roman de P. D. James.
  • Note de l'auteur
  • Prologue
  • Livre un : la veille du bal (The Day Before the Ball)
  • Livre deux : le corps dans les bois (The Body in the Woodland)
  • Livre trois : la police à Pemberley (Police at Pemberley)
  • Livre quatre : l'enquête (The Inquest)
  • Livre cinq : le procès (The Trial)
  • Livre six : Gracechurch Street
  • Épilogue

Références austéniennes[modifier | modifier le code]

De nombreux personnages d’Orgueil et Préjugés animent La mort s'invite à Pemberley, où l'on apprend ce qu'ils sont devenus après la fin du roman de Jane Austen[1]. C'est sans surprise que les lecteurs de celui-ci découvrent par exemple que la pédante Mary Bennet a épousé un recteur « enclin à prêcher des sermons d'une longueur démesurée et d'une grande complication théologique » (« given to preaching sermons of inordinate length and complicated theology »)[2].

Mais P. D. James prend également plaisir à inviter dans son livre des personnages bien connus d'autres romans de Jane Austen : on y croise ainsi Harriet Smith ou le baronnet Sir Walter Elliot, venus de deux autres œuvres de la romancière[2].

Accueil critique[modifier | modifier le code]

La critique est généralement très favorable au nouveau roman de P. D. James. Outre Télérama[3], qui en vante l'habileté et l'aisance « à éviter aussi bien l'écueil du pastiche que celui de la désuétude », le New York Times salue ce roman en soulignant la manière dont il se coule tout naturellement à la suite de celui de Jane Austen en informant le lecteur des dernières nouvelles touchant aux personnages principaux du roman original[2].

Si Télérama juge que P. D. James « semble oublier parfois l'ironie exquise de son modèle », le New York Times, pour sa part, note qu'il n'est pas rare qu'à la lecture du roman, « on succombe à l'impression que c'est Jane Austen elle-même qui est au clavier » (« one succumbs to the impression that it is Austen herself at the keyboard »)[2].

Adaptation[modifier | modifier le code]

En février 2013, Ben Stephenson (en), responsable des fictions à la BBC, annonce le tournage d'une adaptation en trois épisodes de 60 minutes[4], avec Anna Maxwell Martin (Elizabeth), Matthew Rhys (Darcy) et Matthew Goode (Wickham)[5] dans les rôles principaux. Ce tournage, débuté en juin 2013[6], s'est entièrement déroulé dans le Yorkshire, sauf pour les vues extérieures et la salle de bal de Pemberley, filmées à Chatsworth House[7]. La série a été diffusée sur BBC One[8] les 26, 27 et 28 décembre 2013[9].

Livre audio en français[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. « J’aime mieux lire, l’actualité littéraire #86 », sur Télérama,‎ 26 mai 2012 (document audio de 13:25)
  2. a, b, c et d Liesl Schillinger, Pride and Prejudice and Murder, sur nytimes.com. Consulté le 31 mai 2012.
  3. Nathalie Crom, « La mort s'invite à Pemberley », 29 mai 2012, Télérama n° 3255, p. 55. [lire en ligne]
  4. (en) « BBC Controller of Drama, Ben Stephenson announces new commission, Death comes to Pemberley »,‎ 12 février 2013
  5. (en) « Matthew Rhys, Matthew Goode & Anna Maxwell Martin join the cast »,‎ 26 mai 2013
  6. (pt) « Elenco da adaptação de Death Comes to Pemberley anunciado »,‎ 26 mai 2013
  7. « Lieux de tournages », sur IMDb (consulté le 28 novembre 2014)
  8. (en) « Death Comes to Pemberley », sur IMDb (consulté le 28 novembre 2014)
  9. (en) « Liste des épisodes », sur IMDb (consulté le 28 novembre 2014)

Articles connexes[modifier | modifier le code]