La Tentation de la défaite

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
La Tentation de la défaite
Auteur Antoine Vitkine
Genre Roman
Pays d'origine Drapeau de la France France
Éditeur éditions de La Martinière
Date de parution 2006
ISBN 284675201X

La Tentation de la défaite est un roman de politique-fiction écrit par le journaliste français Antoine Vitkine. En 2006, il y imaginait ce qui se passerait si la France se trouvait confrontée à des islamistes radicaux prenant le pouvoir dans plusieurs pays musulmans.

Il est paru en octobre 2006 aux éditions de La Martinière, Paris, (ISBN 284675201X). Préface de Pascal Bruckner.

Bref résumé de l'histoire[modifier | modifier le code]

Explosion d'une voiture piégé en Irak.

16 octobre 2008, un attentat fait plusieurs centaines de victimes dans les rangs de l'armée américaine en Irak.

L'opinion publique aux États-Unis en ce début de campagne pour l’élection présidentielle demande le retrait de ces forces.

Les deux candidats en lice pour la présidence promettent donc le retour rapide des « boys » à la maison.

Fin octobre, les forces américaines suivies par celle des autres nations quittent l'Afghanistan, puis l'Irak.

Un républicain isolationniste entre à la Maison-Blanche et les États-Unis se replient sur eux-mêmes, se désengageant du Moyen-Orient.

Plusieurs États musulmans (Pakistan, Arabie saoudite, Égypte entre autres) voient leurs gouvernements tomber, remplacés par des islamistes radicaux créant une alliance intégriste, l'Union pour le Califat, ayant une politique étrangère agressive.

L'Union européenne est divisée et désemparée devant les revendications de cette nouvelle puissance usant, entre autres, du terrorisme.

Le livre raconte ce qui se passe ensuite, l'attitude de la France et de ses dirigeants, les tentatives pour définir une politique européenne commune, la réaction des uns et des autres face au chantage terroriste.