La Tempête (Giorgione)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir La Tempête.
La Tempête
Image illustrative de l'article La Tempête (Giorgione)
Artiste Giorgione
Date 1500 - 1510
Technique Huile sur toile
Dimensions (H × L) (82 - 83) × 73 cm
Localisation Gallerie dell'Accademia, Venise (Italie)

La Tempête (italien : La Tempesta) est un tableau de Giorgione daté entre 1500 et 1510. L'œuvre est conservée aux Gallerie dell'Accademia de Venise en Italie.

Historique[modifier | modifier le code]

L'œuvre est citée pour la première fois en 1530 par Marcantonio Michiel qui parla « d'un petit paysage en toile avec la tempête, la gitane et le soldat, de la main de man de Zorzi de Castelfranco, dans la maison de Gabriele Vendramin, qui probablement n'en était pas le commanditaire original[1]. Il s'agit d'une simple note que Michiel aurait voulu développer dans ses Vite de' pittori e scultori moderni, avant d'être devancé par Giorgio Vasari[2].

À la mort de Vendramin, son testament par un ajout du 15 mars 1522 montre à quel point il tenait à la collection privée de son studiolo: italien : « molte picture a ogio et a guazo in tavole et tele, tute de man de excelentissimi homeni, da pretio et da farne gran conto ». Il recommanda à ses héritiers de ne pas éparpiller sa collection[3].

Il n'existe aucun doute sur l'attribution et la datation est comprise entre 1500 - 1510, année de la mort de l'artiste.

À partir du XIXe siècle, l'œuvre a été l'objet de nombreuses lectures, les diverses interprétations sont toujours en discussion parmi les critiques d'art[3].

Description et style[modifier | modifier le code]

Exemple notoire de l'école de Venise et du maniérisme ambiant, la Tempête est un tableau où la connaissance maîtrisée des corps humains cède la vedette aux jeux d'ombre et de lumière. L'oeuvre, incomprise à l'époque, voit l'apparition de l'éclair dans l'histoire de la peinture. Le voyeurisme y est omniprésent, avec les regards portés entre les différents personnages et entre ceux-ci et le spectateur. Qui est la femme nue? Serait-ce Marie allaitant l'enfant Jésus? Quel est le rôle du berger (ou du canotier)? Ce tableau, choquant, mystérieux, a été repris dans des adaptations, sous forme de romans, notamment.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (it) Julius Schlosser Magnino, La letteratura artistica. Manuale delle fonti della storia dell'arte moderna, Vienne, 1924, Florence, 1935 (ISBN 88-221-1778-6)
  • (it) Salvatore Settis, La tempesta interpretata. Giorgione, i committenti il soggetto, Einaudi,‎ 1978.
  • (it) Alessandra Fregolent, Giorgione, Milan, Electa,‎ 2001 (ISBN 88-8310-184-7)
  • (it) Stefano Zuffi, Grande atlante del Rinascimento, Milan, Electa,‎ 2007 (ISBN 978-88-370-4898-3)
  • (it) Pierluigi De Vecchi et Elda Cerchiari, I tempi dell'arte, vol. 2, Milan, Bompiani,‎ 1999 (ISBN 88-451-7212-0)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Fregolent 2001, p. 70-71.
  2. Magnino Schlosser, La letteratura artistica, p. 215
  3. a et b De Vecchi et Cerchiari 1999, p. 176.