La Talaudière

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
La Talaudière
Vue sur La Talaudière.
Vue sur La Talaudière.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Rhône-Alpes
Département Loire
Arrondissement Saint-Étienne
Canton Saint-Héand
Intercommunalité Communauté d'agglomération Saint-Étienne Métropole
Maire
Mandat
Pascal Garrido
2014-2020
Code postal 42350
Code commune 42305
Démographie
Population
municipale
6 477 hab. (2011)
Densité 849 hab./km2
Géographie
Coordonnées 45° 28′ 57″ N 4° 25′ 58″ E / 45.4825, 4.4327777777845° 28′ 57″ Nord 4° 25′ 58″ Est / 45.4825, 4.43277777778  
Altitude 507 m (min. : 473 m) (max. : 696 m)
Superficie 7,63 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
La Talaudière

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
La Talaudière

La Talaudière est une commune française située dans le département de la Loire, en région Rhône-Alpes.

Géographie[modifier | modifier le code]

La commune est située dans la vallée de l'Onzon, au pied des Monts du Jarez à environ 6 km au nord-est de Saint-Étienne. Elle est traversée par la D1498, allant de St-Chamond à St-Priest-en-Jarez.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Rose des vents La Tour-en-Jarez Sorbiers Sorbiers Rose des vents
La Tour-en-Jarez N Sorbiers
O    La Talaudière    E
S
Saint-Étienne Saint-Étienne ; Saint-Jean-Bonnefonds Saint-Jean-Bonnefonds

Histoire[modifier | modifier le code]

  • Ce sont les mines de charbon de la Chazotte qui sont à l'origine de sa création. Concédées par ordonnance royale du 13 juillet 1825, les mines ont cessé leur activité le 13 janvier 1968.
  • Simple hameau de Sorbiers, cité dans les textes depuis 1378, La Talaudière est devenue Commune par la loi du 29 février 1872 à partir de hameaux de Sorbiers, de Saint-Jean-Bonnefonds et de La Tour-en-Jarez.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 1977 juin 1995 Pierre Damon DVG  
juin 1995 en cours Pascal Garrido DVG Vice-président de Saint-Étienne Métropole
Les données manquantes sont à compléter.

Tendances politiques et résultats[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Élections à La Talaudière.

Les personnalités exerçant une fonction élective dont le mandat est en cours et en lien direct avec le territoire de la commune de La Talaudière sont les suivantes :

Élection Territoire Titre Nom Début de mandat Fin de mandat
Municipales La Talaudière Maire Pascal Garrido mars 2014 2020
Cantonales Saint-Héand Conseiller général Bernard Philibert 27 mars 2011 2015
Législatives 3e circonscription Député François Rochebloine 10 juin 2012 juin 2017
Régionales Rhône-Alpes Président du conseil régional Jean-Jack Queyranne 2 avril 2004 2015
Présidentielles France Président de la République François Hollande 6 mai 2012 mai 2017

Jumelages[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2011, la commune comptait 6 477 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. Une réforme du mode de recensement permet à l'Insee de publier annuellement les populations légales des communes à partir de 2006. Pour La Talaudière, commune de moins de 10 000 habitants, les recensements ont lieu tous les cinq ans, les populations légales intermédiaires sont quant à elles estimées par calcul[1]. Les populations légales des années 2007, 2012, 2017 correspondent à des recensements exhaustifs[2].

           Évolution de la population  [modifier]
1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901 1906 1911
2 469 2 676 3 046 3 045 3 246 3 327 3 178 3 260 3 437
1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962 1968 1975
3 413 3 543 3 410 3 627 3 774 4 302 4 309 4 808 5 655
1982 1990 1999 2006 2007 2011 - - -
5 577 5 935 6 700 6 409 6 377 6 477 - - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[3] puis Insee à partir de 2004[4].)
Histogramme de l'évolution démographique

Personnalités[modifier | modifier le code]

Culture et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

La maison du patrimoine[modifier | modifier le code]

Située en périphérie du parc municipal, elle propose un intéressant musée qui traite du patrimoine et de la mesure.

Le Centre culturel Le Sou[modifier | modifier le code]

En quelques années sous l'égide d'une nouvelle équipe, le Centre culturel est devenu une salle de référence au plan local et départemental. La saison culturelle comporte une dizaine de spectacles variés et de qualité, elle accueille des grands noms de la scène nationale et internationale qui y côtoient des troupes régionales et locales. Le Sou est aussi une salle de cinéma équipée des toutes dernières technologies de projection (numérique 3D active - Dolby Digital) qui fonctionne chaque vendredi, et propose les grands films à l'affiche.

La maison d'arrêt[modifier | modifier le code]

La maison d'arrêt de la région stéphanoise se situe sur le territoire de la commune.

Espaces verts/fleurissement[modifier | modifier le code]

En 2014, la commune de La Talaudière bénéficie du label « ville fleurie » avec « 2 fleurs » attribuées par le Conseil national des villes et villages fleuris de France au concours des villes et villages fleuris[5].

Voies[modifier | modifier le code]

174 odonymes recensés à La Talaudière
au 21 avril 2014
Allée Ave. Bld Carr. Chemin Cité Côte Cours Imp. Montée Pass. Place Route Rue Sentier Square Autres Total
32 [N 1] 0 0 0 5 [N 2] 0 0 0 8 0 0 8 [N 3] 0 81 1 [N 4] 3 [N 5] 36 [N 6] 174
Notes « N »
  1. Dont Allée du 14-Juillet.
  2. Chemin de Bas Soleymieux, Chemin des Charmilles, Chemin des Érables, Chemin des Feuilles de Lierre et Chemin du Planil du Fay.
  3. Dont Place du 14-Juillet.
  4. Sentier des Écureuils.
  5. Square de la Liberté, Square des Peupliers et Square du Bois des Pères.
  6. Autres voies non identifiées en relation avec des écarts, lieux-dits, hameaux, zones industrielles, lotissements, résidences, quartiers, parcs, etc.
Sources : rue-ville.info & annuaire-mairie.fr & OpenStreetMap

Économie[modifier | modifier le code]

La Talaudière est séparée de Saint-Étienne par le vaste complexe Molina-La Chazotte. Cette zone d'activités de 400 hectares, la plus importante de l'agglomération, voit le jour au début des années 1970 en association avec Saint-Jean. Il s'agit d'une reconversion d'anciennes friches houillères[6].

Environ 130 entreprises, de la mécanique de précision à la menuiserie en passant par l'agroalimentaire (pôle viande autour des boucheries Despi, fromages, laiterie Candia), le transport et l'équipement automobile, sont présentes sur les lieux[7].

Ces activités représentent plus de 5 500 emplois[8].

Images[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Le recensement de la population en bref », sur le site de l'Insee (consulté le 10 août 2013).
  2. « Calendrier de recensement des communes de la Loire », sur Insee (consulté le 10 août 2013 )
  3. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  4. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2011
  5. « Les villes et villages fleuris », sur le site officiel du « ‪Concours des villes et villages fleuris‬ » (consulté le 20 juillet 2014).
  6. latalaudiere.fr Reconversion des houillères.
  7. latalaudiere.fr Les entreprises.
  8. latalaudiere.fr L'emploi.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]