La Sultane (sous-marin)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

50° 51′ 29″ N 1° 06′ 26″ O / 50.85806, -1.10722 ()

La Sultane
Image illustrative de l'article La Sultane (sous-marin)
Le HMS Statesman (P246)

Autres noms HMS Statesman
Histoire
A servi dans Pavillon de la Royal Navy Royal Navy
Pavillon de la marine française Marine nationale française
Quille posée 2 novembre 1942
Lancement 14 septembre 1943
Armé 13 décembre 1943
Statut vendu en 1961
Caractéristiques techniques
Type Sous-marin
Longueur 66 m
Maître-bau 7,16 m
Tirant d'eau 3.4 m
Déplacement surface : 842 tonnes
plongée : 990 t
Propulsion 2 moteurs diesel Admiralty
2 moteurs électriques
Puissance diesel : 1 900 ch
électrique : 1 300 cv
Vitesse surface : 15 nœuds
plongée : 10 nœuds
Profondeur 95 m
Caractéristiques militaires
Armement (d'origine)
6 tubes lance-torpilles de 533 mm (13 torpilles et 12 mines)
1 canon de pont de 20 mm Oerlikon
3 mitrailleuses de 7,7 mm
Rayon d'action 6 000 mille nautique à 10 noeuds (67-92 tonnes de fuel)
Autres caractéristiques
Équipage 48 hommes
Chantier naval Cammell Laird à Birkenhead
Port d'attache Toulon
Indicatif P1
Coordonnées 11° 40′ N 92° 45′ E / 11.66666667, 92.75 ()11° 40′ Nord 92° 45′ Est / 11.66666667, 92.75 ()  

La Sultane (P1)[1] (ex-HMS Statesman P246) faisait partie des unités sous-marines de Groupe 3 de la classe S construites entre 1941 et 1944 par les Britanniques pour des opérations offensives.

Il avait été prêté à la France en 1951, ainsi que trois autres submersibles (Sibylle 2, Saphir 3 (en) et Sirène 3 (en)). La Marine française les avait affecté au GASM[2] (Groupe d'action anti-sous-marine).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) J. J. Colledge et Ben Warlow, Ships of the Royal Navy : The Complete Record of all Fighting Ships of the Royal Navy from the 15th Century to the Present, Newbury, Casemate,‎ 2010 (1re éd. 1969) (ISBN 978-1-935149-07-1)

Lien interne[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

  1. La Sultane 2 (P1)
  2. GASM sur site netmarine