La Splendeur des Amberson

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La Splendeur des Amberson

Description de cette image, également commentée ci-après

Affiche promotionnelle du film

Titre original The Magnificent Ambersons
Réalisation Orson Welles
Scénario Orson Welles
Acteurs principaux
Sociétés de production RKO Pictures
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre Drame
Sortie 1942
Durée 88 minutes (h 28)

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

La Splendeur des Amberson (The Magnificent Ambersons) est un drame américain réalisé par Orson Welles, assisté de Fred Fleck et Robert Wise. Il est sorti en 1942.

Synopsis[modifier | modifier le code]

The magnificent Amberson movie trailer screenshot (2).jpg
The magnificent Amberson movie trailer screenshot (22).jpg
The magnificent Amberson movie trailer screenshot (23).jpg
The magnificent Amberson movie trailer screenshot (4).jpg
The magnificent Amberson movie trailer screenshot.jpg

De retour dans sa ville natale après vingt ans d'absence, Eugène Morgan assiste à un bal donné par le riche clan des Amberson. Il y retrouve son amour de jeunesse, Isabel, qu'il aime toujours. Sa fille Lucy tombe amoureuse de George, le fils d'Isabel, mais la splendeur des Amberson n'est plus qu'une apparence...

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Et, parmi les acteurs non-crédités :

Autour du film[modifier | modifier le code]

En 2001, le réalisateur mexicain Alfonso Arau décide de mettre en scène un remake de La Splendeur des Amberson pour la télévision. Diffusé pour la première fois aux États-Unis le 13 janvier 2002, ce remake-téléfilm bénéficia sur le plan technique d'un budget de 16 millions de dollars, et sur le plan artistique d'une reprise de la vision initiale de Orson Welles sur l'histoire avant les coupures des studios sur son film. Le casting fut constitué de Bruce Greenwood dans le rôle de Eugene Morgan, Madeleine Stowe pour Isabel Amberson, Gretchen Mol était Lucy Morgan, Jonathan Rhys-Meyers dans la peau de George Amberson, et Jennifer Tilly reprit le rôle de Fanny Minafer. [réf. nécessaire]

Critiques[modifier | modifier le code]

Pour le magazine Télé 7 jours, La Splendeur des Amberson est « avec Citizen Kane, une des plus belles réussites d'Orson Welles. Un film au parfum balzacien, remarquablement mené et interprété »[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Télé 7 jours n° 1374, du 27 septembre au 3 octobre 1986, p. 78

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :