La Soupe aux choux (film)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir La Soupe aux choux.
Page d'aide sur l'homonymie Pour l’article homonyme, voir La Soupe aux choux (roman)

La Soupe aux choux

Description de cette image, également commentée ci-après

Logo du film

Réalisation Jean Girault
Scénario Jean Halain
Louis de Funès
Acteurs principaux
Sociétés de production Les Films Christian Fechner
Films A2
Pays d’origine Drapeau de la France France
Genre Comédie
Sortie 1981
Durée 98 minutes

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

La Soupe aux choux est une comédie française mêlée de science-fiction réalisée par Jean Girault sortie en 1981 avec Louis de Funès, Jean Carmet et Jacques Villeret et tirée du roman du même nom de René Fallet, paru en 1980.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Claude Ratinier, dit le Glaude, et Francis Chérasse, dit le Bombé, le premier sabotier et le second puisatier, retraités de soixante-dix ans vivent dans leur hameau campagnard du Bourbonnais, nommé les Gourdiflots, très en retrait de la vie moderne, en consommant leurs cinq à six litres de « pinard » quotidiens. Une nuit, suite à un concours de pets entre les deux amis, un extraterrestre que le Glaude nommera La Denrée débarque en soucoupe volante de la planète Oxo dans le jardin de celui-ci. Le Glaude lui offre alors à manger de la soupe aux choux. L'extraterrestre appréciant le potage, il en emporte sur sa planète.

Le voisinage s'émeut des aller-retour du visiteur mais le Glaude et la Denrée se lient très vite en amitié. Peu après, l'extraterrestre lui propose de venir le rejoindre sur sa planète pour faire bénéficier tous les Oxiens des bienfaits de la soupe aux choux, mais le Glaude refuse en mettant en avant son amitié avec le Bombé. La Denrée repart avec un louis d'or du Glaude et lui promet de faire revenir à la vie sa femme, la Francine, morte dix ans plus tôt. Chose promise, chose due, sa femme est ressuscitée, revenant âgée de seulement vingt ans. Le décalage est flagrant entre les générations. La nouvelle Francine veut profiter de la vie au lieu d'avoir trimé sans en profiter dans la précédente. Elle s'en va au village et en chemin elle est prise en stop par la jeune Catherine Lamouette. Arrivées au village, elles font du shopping et la Francine s'habille à la dernière mode. De retour chez le Glaude, Francine prend un bain de soleil, ce qui énerve le Glaude qui ne supporte cette nouvelle manière de faire. La Francine lui révèle qu'elle l'a trompé avec le Bombé alors qu'il était prisonnier durant la guerre. Le Glaude s'en va faire avouer le Bombé en le menaçant avec un fusil. Ce dernier avoue, le Glaude lui pardonne. Pendant ce temps, Francine mène une vie de jeune fille de vingt ans : elle s'entiche d'un nouvel amoureux et quitte le Glaude.

La Denrée revient sur terre et annonce que la soupe aux choux a été considérée comme une source de plaisir. La Denrée a pris de l'avancement et propose au Glaude de venir sur la planète Oxo pour y planter des choux, faire de la soupe, vivre jusqu'à 200 ans lui, le Bombé et leur chat noir de treize ans. De plus, la Denrée ramène le louis d'or qu'il a multiplié par centaines. La Denrée repart. Durant ce temps, au village, le maire annonce la construction d'un parc d'attraction et d'une ville nouvelle. Il rend visite au Bombé et au Glaude pour leur exposer sa théorie sur « l'expansion économique » : parking, chaises longues, « montagnes aux singes ». Rattrapés par les péripéties de la vie moderne, le Glaude expose au Bombé les plans de la Denrée et lui révèle l'existence de ce dernier et de la planéte Oxo. Ils décident de migrer vers Oxo. Avant de partir, le Glaude envoie les louis d'or à la Francine, qui est devenue serveuse. Le film sur termine avec la Denrée, le Glaude, le Bombé et le chat s'exilant vers Oxo et un autre vaisseau emportant le hameau les Gourdiflots.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Production[modifier | modifier le code]

Bien que n'étant pas son premier film, La Soupe aux Choux aura véritablement lancé la carrière de l'acteur Jacques Villeret. « Cela peut être un très grand rôle pour vous, mais cela peut aussi être la fin de votre carrière »[1], lui aurait annoncé Louis de Funès en le rencontrant à son bureau pour lui proposer le rôle de la Denrée.

Musique[modifier | modifier le code]

Ce film est également connu pour le thème principal de sa bande originale, une mélodie folk électronique synthpop d'inspiration auvergnate, composée et jouée par Raymond Lefèvre sur des synthétiseurs[2]. Plus de 30 ans après sa création, ce thème identifie toujours le film et reste populaire en France.

Le thème accordéon joué par Le Bombé dans le film est un extrait de La Valse brune.

Effets spéciaux[modifier | modifier le code]

Guy Delécluse, responsable de la conception de la planète Krypton dans Superman, a créé la soucoupe volante dans La Soupe aux choux. Celle-ci nécessita quatre mois de travail[3].

Tournage[modifier | modifier le code]

Selon le roman de René Fallet, l'histoire est censée se dérouler à Jaligny-sur-Besbre dans l'Allier, mais le tournage du film s'est effectué en Seine-et-Marne. Il s'est déroulé du 6 juillet au 18 septembre 1981[4]. Le village que l'on voit dans le film est celui de Champeaux (la mairie, la poste, la boulangerie, la place du village). Les maisons des deux protagonistes ont été construites pour le film à Bombon dans un champ situé à l'extérieur du village, non loin de la maison de retraite du château de Montjay. Elles ont été démontées à l'issue du tournage[5]. Un énorme bloc de béton sur lequel reposent des rails utilisé pour les travellings est encore caché sous les ronces.

Globalement, le film est assez fidèle au livre. De nombreuses répliques cultes y ont d'ailleurs été conservées mot pour mot. Quelques passages du roman ont été supprimés du film afin de ne pas retarder l'intrigue principale.

Succès au cinéma et à la télévision[modifier | modifier le code]

Lors de sa sortie dans les salles, La Soupe aux choux a attiré un peu plus de 3 millions de spectateurs. C'est à la télévision que le film a eu le plus de succès. Comme de nombreux films cultes, il est souvent rediffusé, depuis sa première diffusion française qui a eu lieu le 10 janvier 1984 sur Antenne 2. Le 1er janvier 2008, France 2 est en première position en rediffusant le film en fin d'après-midi avec près de 5 millions de téléspectateurs, soit 29,6% de part de marché[6]. Lors de sa 15e diffusion à la télévision française le 18 avril 2013 sur France 3, plus de 4 millions de téléspectateurs ont regardé le film, soit 15,8 % de part de marché, permettant à la chaîne publique d'être deuxième juste derrière TF1[7].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :