La Rue rouge

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La Rue rouge

Description de cette image, également commentée ci-après

Edward G. Robinson et Joan Bennett

Titre original Scarlet Street
Réalisation Fritz Lang
Scénario Dudley Nichols
d'après La Chienne de
Georges de la Fouchardière
Acteurs principaux
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre Film noir
Sortie 1945
Durée 103 minutes (h 43)

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

La Rue rouge (Scarlet Street) est un film américain de Fritz Lang sorti en 1945.
Basé sur le roman de Georges de la Fouchardière, c'est le remake de La Chienne, film de Jean Renoir sorti en 1931.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Christopher Cross, appelé Chris, caissier sans histoires et marié avec une femme qu'il n'aime pas, Adele, est un peintre amateur qui croise un soir la route de Kitty qu'il croit sauver d'une agression alors qu'elle ne fait que se quereller avec son amant. Il en tombe amoureux. L'amant de Kitty, Johnny, incite cette dernière à faire marcher Cross, qui s'est fait passer pour un peintre en vue, afin de lui soutirer de l'argent. Elle lui fait louer un appartement où il pourra la loger et l'entretenir tout en peignant. Chris est obligé de voler dans la caisse de son travail pour obtenir de l'argent. L'amant revend en douce les tableaux de Chris avec la complicité de Kitty : ces tableaux présentent un grand intérêt pour un critique d'art qui les achète très cher.

Chris cherche à se débarrasser de sa femme, Adele. Il rencontre par hasard son ancien mari, un ancien détective tenu pour mort. Celui-ci lui propose de retourner avec Adele si Chris lui donne de l'argent. Chris accepte mais est obligé de voler encore dans la caisse. Auparavant, Adele est passée devant une galerie qui expose des toiles qui ressemblent à celles de son mari, mais signées du nom de Kitty. Elle accuse son mari d'avoir copié des œuvres célèbres de cette peintre. Celui-ci se rend alors devant la galerie et reconnaît ses toiles... Chris va chez Kitty et comprend que celle-ci aime Johnny. Il revient plus tard dans la journée et parle à Kitty, qui lui avoue s'être jouée de lui en lui promettant son amour. Sur un coup de folie, il la tue avec un pic à glace. Chris a juste le temps de sortir de la maison avant que Johnny n'arrive. Celui-ci est alors accusé du meurtre et il est exécuté à la prison de Sing Sing. Chris est atteint par la folie (thème cher à Fritz Lang) et, après avoir tenté en vain de se dénoncer, cherche à se tuer. Il est sauvé in extremis, mais il a été renvoyé de son travail de caissier, son patron, J.J., ayant découvert qu'il volait dans la caisse. On le revoit six ans plus tard, en mendiant, obligé de dormir sur des bancs public.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Autour du film[modifier | modifier le code]

  • Les toiles peintes par Christopher Cross et signées Katherine March ont été créées spécialement pour le film par l'artiste américain d'origine allemande John Decker,

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]