La Route du Rock

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
La Route Du Rock
Image illustrative de l'article La Route du Rock
Montage de la scène en 2011

Genre Musique indépendante
Lieu Saint-Malo, Saint-Père-Marc-en-Poulet
Coordonnées 48° 35′ 19″ N 1° 55′ 22″ O / 48.5886111111, -1.92277777778 ()48° 35′ 19″ Nord 1° 55′ 22″ Ouest / 48.5886111111, -1.92277777778 ()  
Période Mi-août (« collection été ») et fin février (« collection hiver »)
Scènes Fort Saint-Père (2), plage de Bon-Secours (1), palais du Grand Large (1)
Capacité environ 30 000
Date de création 1991
Statut juridique Association
Organisateurs Rock Tympans
Site web laroutedurock.com

Géolocalisation sur la carte : Bretagne

(Voir situation sur carte : Bretagne)
La Route Du Rock

Géolocalisation sur la carte : Saint-Malo

(Voir situation sur carte : Saint-Malo)
La Route Du Rock

La Route du Rock est un festival de rock organisé depuis 1991[1] par l'association Rock Tympans. Il se déroule en Bretagne au fort Saint-Père à Saint-Père-Marc-en-Poulet ainsi que sur la plage de Bon Secours et au Palais du Grand Large à Saint-Malo, pendant la fin de semaine du 15 août[2]. À partir de 2006, La Route du Rock connaît deux éditions par an avec une « Collection d'Hiver » en février et une « Collection d'été » en août.

Historique[modifier | modifier le code]

Dans les années 1980, les radios libres se multiplient en France ; à Rennes émet Radio Savane, une station dont l’un des animateurs, Franck Roland, crée l’association Rock Tympans en 1986 qui organise des concerts New wave dans la ville. Lorsque l'émission de Radio Savane est arrêtée, Franck Roland reprend l’antenne d’une radio périphérique et monte Canal B en 1989. Il recrute du personnel et des animateurs, parmi lesquels François Floret et Stéphane Ridard.

L’association Rock Tympans continue parallèlement à organiser des concerts à Rennes, dont celui d’un jeune groupe d’Oxford en 1993, Radiohead, devant une cinquantaine de personnes. À travers leur émission Sale Temps pour les hits, François Floret et Stephane Ridard rencontrent Ludovic Renoult venu présenter le concert de Little Nemo qu’il organise à Saint Malo. Le courant passe et germe l’idée d’un festival rock à Saint Malo.

C’est en 1991 que les salles de la Maison des Associations, du Centre Allende et de nombreux bars au cœur de la ville sont investies[1] afin d’accueillir la première édition de La Route du Rock – en clin d’œil à la célèbre course de voiliers au départ de Saint-Malo[1]. Durant ses trois premières éditions, le festival aiguise sa ligne artistique et en parallèle, Rock Tympans organise Ici Londres, un second festival qui accueille Therapy?, Neds Atomic Dustbin et Mega City Four à guichet fermé.

Canal B est déjà un souvenir et pourtant c’est un homme de radio qui leur permet de voir plus grand : Bernard Lenoir[1]. Il a entendu parler des quatre garçons et cherche à s’impliquer dans un festival d’été et propose de démultiplier la promotion de l’événement dans son émission L’Inrockuptible (puis C'est Lenoir) sur France Inter. Rock Tympans ne peut rêver meilleur parrainage pour hisser son festival sur l’échiquier national, puis international.

La Route du Rock choisit de délaisser l’hiver pour l’été[1], et l’équipe part à la recherche d’un site particulier. C’est un disquaire de Dinard[1] qui leur parle d’un fort de type Vauban du XVIIIe siècle à l’abandon, du côté de Châteauneuf-d'Ille-et-Vilaine : le fort de Saint-Père, à neuf kilomètres au sud de la cité corsaire. La mairie de Saint-Père, propriétaire du lieu qui se trouve sur sa commune, méfiante dans un premier temps, fait finalement confiance à l’organisation. On convient d’organiser un « concert test » dans le fort afin de déterminer s'il est possible d’y organiser sans dommage un grand raout rock. Noir Désir est présent et hormis une fréquentation décevante, ce coup d’essai s’avère concluant[1]: la mairie autorise l’organisation d’une édition de La Route du Rock dans le fort de Saint-père en 1994 et à partir de cette première année, l'expansion du festival sera constante. On passe ainsi l’année suivante à deux soirées[3], puis à trois en 1996[4] – formule définitive. En 1998 le festival accueille vingt-deux mille spectateurs à l’extérieur du fort, délogé temporairement à quelques centaines de mètres du site, pour cause de travaux de déminage et de dépollution du site[1].

La configuration de l'imposant Fort Saint-Père limite la fréquentation du festival à quatorze mille spectateurs par soir[5].

À partir de 2002 une scène proposant des concerts gratuits l'après-midi sur une plage de Saint-Malo est ouverte.

En 2003, La Route du Rock a ouvert une scène electronica au sein du Palais du Grand Large situé à Saint-malo. C’est là que se sont produits Prefuse 73 ou Manitoba.

La présence de The Cure à l'édition 2005 permet au festival d'enregistrer son record en termes d'entrée : 27 000 spectateurs[6] .

En 2006, une deuxième édition annuelle est ajoutée avec la création de la « Collection Hiver » à la mi-février. Cette déclinaison hivernale se tient sur deux jours et se déroule au Palais du Grand Large, à l'Omnibus et à l'escalier[6].

L'édition 2007 avec 24 000 spectateurs[7] est un succès du, en partie, à la présence de The Smashing Pumpkins en tête d'affiche, mais celle-ci coute près de 45 % du budget, soit 120 000 €[8].

Ainsi, début 2008, devant la très forte augmentation des cachets demandés par les artistes, l'association organisatrice lance une opération de souscription destinée à éponger un déficit accumulé de 200 000 €[9]. L'édition été 2008 a vu une fréquentation de 16 500 personnes, ce qui permet d'atteindre l'équilibre financier[10]. La 19e édition été et la 4e édition hiver ont donc lieu en 2009[11]. Après une édition estivale 2012 marquée par une fréquentation décevante de 13 000 personnes[12], l'édition 2013 voit, suite à l'ajout d'une soirée supplémentaire, 26 000 spectateurs fréquenter le festival[13].

Organisation[modifier | modifier le code]

C'est l'association Rock Tympans, basée à Rennes, qui organise la Route du Rock depuis 1991. Le festival propose un camping gratuit pour les possesseurs de billets (camping autrefois installé dans les douves du fort), des navettes reliant la ville de Saint-Malo.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]