La Rose de Saint-Flour

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
La Rose de Saint-Flour
Genre Opérette
Nbre d'actes 1
Musique Jacques Offenbach
Livret Michel Carré
Langue
originale
Français
Dates de
composition
1856
Création Théâtre des Bouffes-Parisiens
12 juin 1856
Personnages
  • Pierrette
  • Marcachu
  • Chapailloux

La Rose de Saint-Flour est une opérette en un acte de Jacques Offenbach, livret de Michel Carré, créée au théâtre des Bouffes-Parisiens le 12 juin 1856.

Argument[modifier | modifier le code]

Pierrette a cassé sa marmite et décide d'en emprunter une en allant à l'épicerie. En chemin elle médite sur ses deux admirateurs, le cordonnier Chapailloux et le chaudronnier Marcachu. Comme c'est la fête de Saint-Pierre ce soir et que l'on va danser toute la nuit, elle aspire à une nouvelle paire de chaussures à paillettes et une nouvelle marmite incassable.

Marcachu apporte en témoignage de son amour une nouvelle marmite pour Pierrette, l'accrochant à la cheminée avec dedans un bouquet de fleurs. Chapailloux suit et dépose son présent, des chaussures, sur la table.

Pierrette revient et découvre la marmite. Elle prépare avec Marcachu une soupe dans laquelle vont de manière inattendu se retrouver les fleurs, des cierges et un des souliers de Chapailloux. Chapailloux arrive et s'étonne de ne trouver qu'un seul soulier sur la table. Alors qu'il s'apprette à se battre avec Marcachu, Pierrette les sépare et tous se mettent à table. Le soulier ayant été découvert, Pierrette annonce qu'elle n'épousera jamais un homme qui met des souliers dans la soupe et Marcachu quitte la pièce en fureur.

Pierrette se décide donc pour Chapailloux à qui elle donne la main. Sur ce Marcachu revient pour d'excuser et tous se reconcilient en dansant.

Distribution lors de la création[modifier | modifier le code]

Rôle Typologie vocale Création le 12 juin 1856
(Chef d'orchestre : Jacques Offenbach)
Pierrette soprano Hortense Schneider
Chapailloux baryton Charles Petit
Marcachu ténor Étienne Pradeau

Numéros musicaux[modifier | modifier le code]

  1. Ouverture
  2. Couplets « Entre les deux amours » (Pierrette)
  3. Air « Chette marmite neuve mamjel est une preuve » (Marcachu)
  4. Récit et couplets « Pour les p'tits pieds de chelle que j'aime » (Chapailloux)
  5. Grand duo « Eh! farceur » (Pierrette, Marcachu)
  6. Duetto « Monsieur de Marcachu » (Marcachu, Chapailloux)
  7. Trio « Ah! comm' nous nous amujames » et couplets « C'était la noche de Thomas » (Tous)
  8. Trio « Je vous épouse » et Final « Ah! comm' nous nous amujames » (Tous)

Discographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]