La Rochette (Savoie)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir La Rochette.
La Rochette
Centre ville et Château
Centre ville et Château
Blason de La Rochette
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Rhône-Alpes
Département Savoie
Arrondissement Chambéry
Canton La Rochette (chef-lieu)
Intercommunalité Communauté de communes la Rochette - Val Gelon
Maire
Mandat
André Durand
2008-2014
Code postal 73110
Code commune 73215
Démographie
Population
municipale
3 546 hab. (2011)
Densité 761 hab./km2
Géographie
Coordonnées 45° 27′ 34″ N 6° 07′ 16″ E / 45.4594444444, 6.12111111111 ()45° 27′ 34″ Nord 6° 07′ 16″ Est / 45.4594444444, 6.12111111111 ()  
Altitude Min. 322 m – Max. 807 m
Superficie 4,66 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Savoie

Voir sur la carte administrative de Savoie
City locator 14.svg
La Rochette

Géolocalisation sur la carte : Savoie

Voir sur la carte topographique de Savoie
City locator 14.svg
La Rochette

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
La Rochette

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
La Rochette
Liens
Site web www.la-rochette.com

La Rochette est une commune française, située dans le département de la Savoie en région Rhône-Alpes.

Géographie[modifier | modifier le code]

La Rochette est une ville de Savoie (73) qui se trouve à environ trente kilomètres de Chambéry et à 40 kilomètres de Grenoble. Le Gelon, torrent descendant de la chaine des Hurtières puis rivière, traverse le bourg et est rejoint par le Joudron avant de ressortir au nord-est en direction de Chamoux-sur-Gelon. Le Gelon se prénommait la rivière de La Rochette sur la carte de Cassini. La Rochette est entourée par plusieurs autres villages du Canton de la Rochette.

La ville de la Rochette possède un collège, une école primaire et deux écoles maternelles. Le lycée général le plus proche se trouve à Pontcharra sur Bréda (Isère). La station de ski la plus proche est le Collet d'Allevard qui se trouve a une vingtaine de kilomètres de La Rochette.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Le bourg fut desservi de 1895 à 1932 par le Tramway de Pontcharra à la Rochette et Allevard, un chemin de fer secondaire à voie métrique. Transformé en voie normale, il continua à assurer un service marchandise jusqu'en 1988.

Locomotive manœuvrant en gare de La Rochette, vers 1923

Administration[modifier | modifier le code]

La mairie de La Rochette

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 2008 en cours André Durand ... ...
mars 2001 mars 2008 Guy Blanc ... ...
mars 1995 mars 2001 Jean-Bernard David ... ...
... ... ... ... ...
1910 1940 François Milan ... Sénateur
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2011, la commune comptait 3 546 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 1],[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1822 1838 1848 1858 1861 1866
734 845 873 1 108 1 253 1 272 1 208 1 227 1 228
1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901 1906 1911
1 219 1 245 1 237 1 293 1 243 1 292 1 323 1 357 1 262
1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962 1968 1975
1 243 1 430 1 422 1 431 1 571 1 850 2 424 2 926 3 078
1982 1990 1999 2006 2011 - - - -
3 190 3 124 3 098 3 221 3 546 - - - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[1] puis Insee à partir de 2004[2])
Histogramme de l'évolution démographique


Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Naissance sur la commune :

Les grands-parents du chanteur Michel Fugain sont originaires du canton de La Rochette, précisément du hameau des Fugains, commune de La Table. Ils tenaient un bureau de tabac à La Rochette. Son père, le résistant Pierre Fugain (1919 - 2009) est né à La Rochette.

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Château de La Rochette[3] : château fort construit au XIe siècle. Il est détruit à la renaissance sous l'ordre de Louis XIII puis reconstruit au XVIIIe siècle et appartiendra à la famille d'Allinges puis à la famille de Rey.
  • Musée de La Rochette.
  • Église

Jumelages[modifier | modifier le code]

Panneau indiquant la distance pour atteindre la ville de Mömlingen : 770 km de La Rochette.
  • Drapeau de l'Allemagne Mömlingen (Allemagne) depuis 1992 :
  • L'origine des premiers échanges date de 1977. En effet le nouveau groupe musical de Mömlingen, Le Musik Verein Mömlingen, et l'Harmonie l'Union de La Rochette ont tissé des liens d'amitié et c'est à l'issue de plusieurs années d'échanges musicaux entre les villes que la procédure de jumelage a été initiée par les deux municipalités en 1992.
  • Ainsi depuis 1992 des échanges culturels, sportifs et scolaires sont organisés entre les deux villes. Une année, les jeunes Allemands viennent et l'autre les Français partent. Des liens forts se sont maintenant créés entre ces deux villes et d'année en année, de plus en plus de jeunes y participent.
  • Coopération décentralisée avec les communes maliennes de Dembella, Tella, Benkadi et Blendio depuis 1995.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, et afin de permettre une comparaison correcte entre des recensements espacés d’une période de cinq ans, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant aux années 2006, 2011, 2016, etc., ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  2. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2011
  3. Georges Chapier, Châteaux Savoyards : Faucigny, Chablais, Tarentaise, Maurienne, Savoie propre, Genevois, La Découvrance. Collection L'amateur Averti,‎ 2005, 410 p. (ISBN 978-2-8426-5326-2), p. 158.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :