La Revanche du Petit Chaperon rouge

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La Revanche du Petit Chaperon rouge (au Canada), sorti en DVD en France sous le titre La Vengeance du Petit Chaperon rouge (titre original : Hoodwinked too! Hood vs Evil), est un long métrage d'animation américain réalisé par Mike Disa et sorti en avril 2011. Produit par Kanbar Entertainment, c'est un film en images de synthèse qui forme la suite du film La Véritable Histoire du Petit Chaperon rouge (2005). Comme son prédécesseur, le film met en scène des personnages directement inspirés des contes, comme Le Petit Chaperon rouge et le grand méchant loup.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Le Petit Chaperon rouge, le Loup et la Mère-Grand sont employés par Grenouille, qui a créé et dirige désormais une agence d'espionnage ultra moderne nommée « Ils vécurent Heureux » (VO : Happily Ever After Agency). Leur mission est de délivrer Hansel et Gretel qui ont été kidnappés par une méchante sorcière. La narration fait des clins d'œil à Mission impossible. Mais il se peut que les deux enfants ne soient pas si gentils que ça, et que la sorcière maléfique soit plus sympathique que prévu...

Fiche technique[modifier | modifier le code]

  • Titres français : La Revanche du Petit Chaperon rouge (Canada), La Vengeance du Petit Chaperon rouge (titre du DVD français)
  • Titre original : Hoodwinked too! Hood vs Evil
  • Réalisateur : Mike Disa
  • Studio de production : Kanbar Entertainment
  • Pays : Drapeau des États-Unis États-Unis
  • Langue : anglais américain
  • Durée : 86 minutes
  • Dates de sortie :

Doublages[modifier | modifier le code]

Voix originales[modifier | modifier le code]

Voix françaises[modifier | modifier le code]

Voix québécoises[modifier | modifier le code]

Production[modifier | modifier le code]

Par rapport au premier film (La Véritable Histoire du Petit Chaperon rouge, sorti en 2005), la totalité des voix françaises a été changée, aucune « voix » initiale n'a été reprise dans ce second opus, à l'inverse du film américain qui a privilégié la permanence.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]