La Reine Kelly

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La Reine Kelly (Queen Kelly) est un film muet américain inachevé d'Erich von Stroheim sorti en 1932.

Gloria Swanson y interprète le rôle principal et a produit le film au travers de sa société, la Gloria Swanson Pictures Corporation.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Soldat libertin, le prince Wolfram, en manœuvre avec son escadron, croise un groupe de jeunes filles. Le prince à cheval les salue, elles s'inclinent mais l'une d'elles perd sa culotte. Éclat de rire au sein l'escadron. Furieuse, Kitty Kelly ramasse son sous-vêtement et le lance au prince. Cette audace l'amuse. Il tombe rapidement amoureux de Kelly mais, le lendemain, il doit épouser la reine de son pays Regina V.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Production[modifier | modifier le code]

Le tournage avec von Stroheim a eu lieu du 1er novembre 1928 au 21 janvier 1929. Mais des différends financiers avec Joseph Kennedy, associé de Swanson, et éditoriaux (la censure jugeant certaines scènes trop osées) ont conduit au départ du réalisateur[1].

Plusieurs réalisateurs se succèdent à partir du 9 décembre 1929, dont Richard Boleslawski, Edmund Goulding, Irving Thalberg et Sam Wood, pour retourner certaines scènes et permettre le passage au parlant. Le 24 novembre 1931, l'épilogue, jusqu'à lors constitué d'intertitres et de photos de plateau, est tourné par Gregg Toland.

En raison d'une clause du contrat de von Stroheim, le film n'est pas distribué aux États-Unis. Il est en revanche présenté en Europe et en Amérique du sud à partir de 1932 dans un montage modifiant le déroulement de l'histoire. Il faut attendre 1985 pour voir une version proche des souhaits de von Stroheim grâce à l'édition restaurée DVD Kino International, remontée par Denis Doros sur une musique nouvelle d'Ugo Derouard.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Joseph Kennedy déclarera : « On ne doit jamais plus permettre à Stroheim de diriger un film »[réf. nécessaire]. De fait, il s'agit de la dernière réalisation de von Stroheim, si on excepte un autre film inachevé, Hello, Sister!, en 1933.