La Puebla de Híjar

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
La Puebla de Híjar
Blason de La Puebla de Híjar
Héraldique
Drapeau de La Puebla de Híjar
Drapeau
Administration
Pays Drapeau de l'Espagne Espagne
Communauté autonome Aragon Aragon
Province Province de Teruel Province de Teruel
Comarque Bajo Martín
Code postal 44510/44511
Démographie
Gentilé Poblano
Population 1 024 hab. (2009)
Densité 17 hab./km2
Géographie
Coordonnées 41° 13′ 20″ N 0° 26′ 37″ O / 41.22225, -0.44374 ()41° 13′ 20″ Nord 0° 26′ 37″ Ouest / 41.22225, -0.44374 ()  
Altitude 254 m
Superficie 6 078 ha = 60,78 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Espagne

Voir la carte administrative d'Espagne
City locator 14.svg
La Puebla de Híjar

Géolocalisation sur la carte : Espagne

Voir la carte topographique d'Espagne
City locator 14.svg
La Puebla de Híjar

La Puebla de Híjar est une municipalité de la province de Teruel, dans la Communauté autonome d'Aragon, en Espagne. Elle fait partie de la comarque du Bajo Martín.

Géographie[modifier | modifier le code]

La Puebla de Híjar est dans le bassin versant gauche du Río Martín non loin de l'Èbre. La commune est située à 163 km de Teruel (la capitale de la province, l'une des moins peuplées d'Espagne) et à 78 km de Saragosse (la capitale de l'Aragon). Son altitude est de 254 m, sa superficie de 60,8 km². Les terres cultivées représentent un peu moins de 3000 ha, les forêts et terres forestières un peu plus de 3000 ha, et les autres surfaces 300 ha. La commune dispose d'une gare de la Renfe (axe Barcelone - Saragosse).

Histoire[modifier | modifier le code]

Des traces de présences humaines sur la commune remonteraient à l'âge de bronze. La présence musulmane était importante jusqu'au XVIIe siècle. Au XIIIe siècle les terres de la commune appartenaient au senor de Urrea et le lieu s'appelait alors La Puebla de Gaén (ou Gayén ?). Puis à la fin du XIIIe siècle les terres font partie de la baronnie de Híjar (d'où le nom de la Puebla de Hijar) qui deviendra plus tard un duché suite à son extension. La ville se modernise ensuite surtout au XIXe siècle.

Démographie[modifier | modifier le code]

La population a beaucoup varié au cours du XXe siècle En 1900 on comptait 1921 habitants puis 2849 en 1930 et enfin 1046 habitants en 2001, dont une partie assez importante de personnes âgées. La population est concentrée dans le bourg "historique" (église, mairie...) et dans le quartier de la gare (la estacion).

Économie[modifier | modifier le code]

L'agriculture a une place assez importante (huile d'olive, céréales...), mais il y a également un polygone industriel ("Venta del Barro") au bord de la route N 232 en direction de Saragosse. Il existe aussi des activités de services dans le bourg. La commune fait partie de la fête traditionnelle de la Route du tambour et de la grosse caisse qui se déroule dans plusieurs communes (Albalate del arzobispo, Alcaniz, Hijar...) du bas aragon lors de la semaine sainte.

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • La plaza el Charif et son abreuvoir public
  • Le lavoir municipal
  • La rue et l'arche San Roque.
  • La casa de cultura (école des années 1930)
  • L'église
  • L'ermita de N.S de los Dolores
  • La gare

Photos[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Jumelage[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :