La Puce à l'oreille

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
La Puce à l'oreille
Auteur Georges Feydeau
Genre Théâtre
Pays d'origine France
Date de parution 1907

La Puce à l'oreille est un vaudeville de Georges Feydeau créé au Théâtre des Variétés le 2 mars 1907.

C'est une comédie basée sur des quiproquos et des malentendus entre les personnages qui se suspectent tous mutuellement d'adultère.

Personnages[modifier | modifier le code]

Acteurs et actrices ayant créé les rôles
Personnage Acteur ou actrice
Victor-Emmanuel Chandebise, chef de l'assurance Boston Life Company MM Germain
Raymonde, sa femme Mmes Armande Cassive
Camille, son neveu Torin
Carlos Homenidès de Histangua, client de Chandebise Milo de Meyer
Lucienne, sa femme, amie de Raymonde Suzanne Carlix
Étienne, valet de Chandebise Paul Ardot
Antoinette, cuisinière de Chandebise et femme d'Étienne Gens
Docteur Finache, médecin travaillant pour la Boston Life Company Matrat
Romain Tournel, collègue de Chandebise et amoureux de Raymonde Marcel Simon
Augustin Ferraillon, chef de l'Hôtel du Minet Galant Landrin
Olympe Ferraillon, sa femme Rosine Maurel
Eugénie, femme de chambre au Minet Galant J. Rose
Poche, garçon au Minet Galant et sosie de Chandebise Germain
Rugby, client au Minet Galant Roberthy
Baptistin, oncle de Ferraillon, employé au Minet Galant pour empêcher le flagrant délit Gaillard

La trame, acte par acte[modifier | modifier le code]

Acte I[modifier | modifier le code]

La scène est dans le salon des Chandebise. On apprend que Camille et Antoinette ont secrètement une liaison amoureuse et qu’Étienne est jaloux.
Raymonde, à qui Tournel fait la cour, se méfie de la fidélité de son mari: la poste lui a livré ses bretelles, perdus à l’Hôtel du Minet Galant, établissement proprement immoral qui se trouve à Montretout, en banlieue parisienne. Raymonde demande à son amie Lucienne d’écrire une lettre anonyme à Victor-Emmanuel dans lequel elle lui proposerait un rendez-vous audit hôtel.
Chandebise rentre et Raymonde croit pouvoir l’attraper en brandissant les bretelles. Finache, le docteur, s’entretient avec Camille sur l’hôtel. On apprend par la suite que Chandebise a des problèmes de puissance et pour cela des bretelles spéciales qu’il n’ose pas montrer à sa femme; il a donné ses bretelles ordinaires à Camille.
Recevant la lettre compromettante, Chandebise ne peut y croire et persuade Tournel que le destinataire doit être lui, et que c’est aussi Tournel qui doit donc aller au rendez-vous. Il montre ensuite la lettre à Histangua, qui reconnaît l’écriture de sa femme et, pris de fureur, décide de la tuer ainsi que son amant présumé.

Acte II[modifier | modifier le code]

La scène est au premier étage de l’Hôtel du Minet Galant. Les Ferraillon attendent Camille Chandebise, ayant reçu une dépêche de sa part. Finache arrive et prend une chambre. Puis vient Raymonde et se laisse introduire dans la chambre réservée au nom de Chandebise. Tournel vient à son rendez-vous et est joyeusement surpris en y trouvant Raymonde. Elle découvre que son mari lui est fidèle et refuse d’aller au lit avec Tournel. Lors d’une petite bagarre, il appuie sur un bouton qui fait tourner le mur et apparaître un lit dans lequel est couché Baptistin, souffrant de rhumatismes.
Raymonde, effrayée, se précipite dans le couloir - où elle voit Poche et le confond avec son mari. Le lit tournant fait que Raymonde et Tournel se voient tout à coup confrontés à Poche, auquel ils veulent tout expliquer. Les Ferraillon, cependant, assurent qu'il s'agit de leur garçon.
Camille arrive avec Antoinette. Voyant Poche, les deux aussi sont effrayés. En plein désordre surgit Étienne qui vient pour alerter Lucienne, mais il trouve Antoinette à demi nue dans le lit de Rugby un anglais habitué de l'hôtel.
Lucienne et Chandebise arrivent presque en même temps. Il lui reproche d'avoir écrit cette lettre et lui parle de la fureur de son mari. Les deux veulent s'enfuir, mais trop tard: Histangua arrive déjà et cherche sa femme partout dans l'hôtel.
Il s'ensuit toute une série de changements de chambre, de quiproquos et de malentendus entre les personnages.

Acte III[modifier | modifier le code]

La scène est à nouveau dans le salon des Chandebise. Antoinette affirme en face d'Étienne qu'elle n'est pas sortie cet après-midi - ce que, inexplicablement, le concierge confirme.
Raymonde et Tournel rentrent. Elle le presse de rester avec elle pour affronter son mari. Lucienne rentre, terrorisée de la fureur de son mari.
Poche arrive pour récupérer son veston. À nouveau, tous le prennent pour Chandebise. Finache, qu'on appelle au secours, le déclare alcoolique. On le met au lit pour le guérir de son délire.
Camille rentre haletant. Il essaie de s'expliquer devant Poche, qu'il croit être son oncle. Poche se remet au lit. Ensuite rentre Chandebise, et Camille croit voir des fantômes.
Histangua arrive et menace Chandebise. Il trouve le papier à lettres sur lequel Lucienne a écrit la lettre. Elle entre et lui explique toute l'intrigue en espagnol. Enfin, avec Ferraillon qui confirme que son garçon est du même aspect que Chandebise, on assiste au dénouement heureux pour tous les personnages.

Le comique de la pièce[modifier | modifier le code]

Le comique de La Puce à l'oreille est essentiellement fondé sur le quiproquo qui s'installe à cause de la ressemblance extrême entre Chandebise et Poche. Le spectateur, qui sait qu'il s'agit de deux personnages qui n'ont rien à voir l'un avec l'autre, a toujours une avance de compréhension par rapport aux personnages sur scène: il comprend pourquoi il est inutile pour Raymonde, Tournel et Camille de s'expliquer devant Poche, et il sait que Chandebise n'est pas le garçon de l'hôtel.
Un comique technique est ajouté à cela par le moyen du lit tournant qui surprend surtout les personnages sur scène et qui fait donc rire le spectateur qui en connaît la raison secrète.

Reprises[modifier | modifier le code]

Théâtre des Variétés, 1996[modifier | modifier le code]

Du 12 octobre 1996 au 30 mars 1997, puis du 3 octobre 1997 au 4 janvier 1998 au Théâtre des Variétés

Distribution :

Adaptations cinématographiques[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :