La Prophétie des grenouilles

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La Prophétie des grenouilles

Réalisation Jacques-Rémy Girerd
Scénario Jacques-Rémy Girerd
Antoine Lanciaux
Iouri Tcherenkov
Sociétés de production Folimage
Pays d’origine Drapeau de la France France
Sortie 2003

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

La Prophétie des grenouilles est un film français d'animation réalisé par Jacques-Rémy Girerd et produit par le studio Folimage, sorti en 2003.

Résumé[modifier | modifier le code]

La vie s'écoule paisiblement : Tom est un enfant qui vit avec celui qu'il appelle « grand-père », Ferdinand, à la longue barbe blanche et celle qu'il appelle « maman », Juliette. Ils vont retrouver Lili, petite fille dont ils doivent s'occuper tandis que les parents de cette dernière, propriétaire du zoo local, vont chercher des crocodiles en Afrique.

Cependant, les grenouilles sont inquiètes. Chacune des mares de la région envoie un représentant à une grande réunion pour comparer leurs prévisions sur la météo. Et toutes sont d'accord : on va vers un grand déluge, il va pleuvoir pendant 40 jours et le monde entier va être submergé.

Les grenouilles tentent d'avertir les humains. Tom et Lili les entendent mais il est déjà trop tard : le déluge survient. Heureusement, la famille, les animaux de leur ferme et ceux du zoo des parents de Lili parviennent à se réfugier dans la tour poulailler. Lors que le climat se calme, ils se rendent compte que la tour flotte sur la chambre à air trop gonflée du tracteur de Ferdinand et qu'ils semblent être les seuls survivants.

Aussitôt est posée la question de la subsistance. Ferdinand a heureusement entreposé 28 tonnes de pommes de terre au dernier étage de la tour : tout le monde se nourrit donc de frites, des poulets au lion.

Seule la personnalité de Ferdinand, respecté de tous, permet à la petite société de fonctionner. D'autant que les carnivores remettent en cause le régime unique et aimeraient manger de la viande. Une tortue blessée, échappée d'une attaque de crocodiles, vient s'ajouter à la petite troupe. Ses explications et le fait qu'elle ait dû sa survie à la bouée des parents de Lili fait comprendre à cette dernière que ses parents sont morts. Finalement, un jour, les carnivores se rebellent et tentent de dévorer une chèvre. Ferdinand intervient à temps et les place dans la baignoire, attachée au loin par une corde.

Un soir, la tortue fait des signaux de lumière et des crocodiles s'approchent. On apprend alors que la tortue a promis aux crocodiles de les laisser dévorer tout le monde et leur indiquera quand le moment sera opportun. Comme elle a été surprise par les carnivores, elle prétend que tout est de la faute de Ferdinand, permet aux carnivores de regagner l'embarcation principale où ils prennent le pouvoir. Ferdinand est jeté à la mer, où le suit Juliette ; Tom et Lili ligotés en vue de servir de petit déjeuner. La tortue avoue alors vouloir se venger des humains, qui ont fait tant de mal à son espèce.

La tortue fait le signal convenu aux crocodiles, mais est remarquée par les carnivores qui se lancent à sa poursuite. Au même moment, le chat libère les deux enfants, qui libèrent les herbivores. Tous ensemble, ils font fonctionner le vieux tracteur de Ferdinand (auquel est attaché un système de roue à aube), ce qui permet de fuir les crocodiles : une course poursuite s'engage, au cours de laquelle Ferdinand et Juliette à la dérive depuis plusieurs jours, sont retrouvés.

Finalement, la tortue parvient à bloquer le tracteur. C'est le face-à-face entre la petite troupe et les crocodiles. Un des éléphants parvient alors à retirer sa carapace à la tortue : tout le monde découvre alors les œufs qu'elle conservait, qu'elle prétend être les siens mais sont en réalités ceux des crocodiles - qu'elle a également trompés. Le rapport de force est modifié et tout le monde se retourne contre la tortue, qui va être mise à mort. C'est alors que Ferdinand regagne l'embarcation principale et appelle à la clémence. Tout le monde se réunit autour d'une chanson du capitaine.

Peu de temps après, un jour de brouillard, la chatte met bas, suscitant l'intérêt de tous. On aperçoit alors les éléphants en face de la porte... ce qui signifie qu'ils sont descendus de l'embarcation ! En effet, le bateau s'est échoué sur une montagne. Lorsque la brume se lève, on s'aperçoit que chaque sommet est coiffé d'un bateau, que les hommes ont survécu. Une grande fête est alors organisée pour fêter la fin du déluge... où finissent par arriver les parents de Lili, qui non seulement ne sont pas morts, mais ne sont au courant de rien dans la mesure où le déluge n'a pas touché l'Afrique.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Voix françaises[modifier | modifier le code]

Production[modifier | modifier le code]

Réception[modifier | modifier le code]

Lors de sa sortie en France, le film reçoit un excellent accueil de la part de la critique. Le site AlloCiné attribue au film une moyenne de 4,31 sur 5 fondée sur 13 critiques de presse[1].

Box office[modifier | modifier le code]

Le film réunit 96 519 spectateurs en première semaine, et totalise 450 535 entrées après un mois d'exploitation[2]. Le film a réuni près de 1 million deux cent mille spectateurs en France[réf. nécessaire].

Distinctions[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Page « Critiques presse » du film sur AlloCiné. Page consultée le 26 juillet 2011.
  2. Box-office du film sur AlloCiné. Page consultée le 26 juillet 2011.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Valérie Ganne, « Entretien avec Jacques-Rémy Girerd », Ciné-Bulles, vol. 22, n°2, 2004, p. 36-39. [lire en ligne]

Liens externes[modifier | modifier le code]