La Promesse (film, 1996)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir La Promesse.

La Promesse est un film belge réalisé par les frères Jean-Pierre et Luc Dardenne et sorti en 1996.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Dans la ville industrielle de Seraing, près de Liège, sur les berges de la Meuse en Belgique, une histoire sordide de l'immigration illégale et de l'allégeance filiale méticuleusement construite par les frères Luc et Jean-Pierre Dardenne.

Igor, 15 ans, trempe innocemment dans les combines de son père Roger, qui exploite de la main d'œuvre émigrée. Jusqu'au jour où un travailleur africain fait une chute et fait promettre à Igor de s'occuper de sa famille, avant de mourir. Commence alors pour ce dernier le lent éveil à la conscience morale. Mais pourra-t-il trahir son père ?

Commentaire[modifier | modifier le code]

Outre les réalisateurs des films Rosetta, (palme d'or du festival de Cannes 1999) et l'Enfant (palme d'or du festival de Cannes 2005), ce film fit également découvrir les acteurs Olivier Gourmet (prix d'interprétation masculine au festival de Cannes 2002) dans le Fils et Jérémie Renier, rôle principal du film l'Enfant.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Lieux de tournage[modifier | modifier le code]

Parmi les lieux de tournage dans la région de Liège, on reconnait notamment les tours de la cité de Droixhe et la nationale 90 au niveau du quai d'Ougrée.

Récompenses[modifier | modifier le code]

Parmi les nombreuses récompenses remportées par La Promesse, citons le Prix du Public décerné à Luc et Jean-Pierre Dardenne, ainsi que le Bayard d'Or du meilleur film et celui du meilleur acteur (Olivier Gourmet) lors du Festival international du film francophone de Namur en 1996, le Prix Joseph-Plateau de la meilleure actrice (Sophie Leboutte), le prix André-Cavens pour le meilleur film belge, le Prix Humanum 1996 de Union de la presse cinématographique belge, des meilleurs réalisateurs, du meilleur film belge et du plus grand succès obtenu au Festival international du film de Flandre en 1997, et le Prix du meilleur film étranger délivré par l'Association des Critiques de Film de Los Angeles la même année. Le film a, en outre, été présenté à la Quinzaine des réalisateurs lors du Festival de Cannes 1996. Il a été nommé Grand Prix de l’Union de la critique de cinéma.

Voir aussi sur la toile[modifier | modifier le code]