La Presqu'île

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
La Presqu'île
Auteur Julien Gracq
Genre nouvelles
Pays d'origine Drapeau de la France France
Éditeur José Corti
Date de parution 1970

La Presqu'île est un recueil de nouvelles de Julien Gracq, publié en 1970. Il comprend trois textes : « La Route », « La Presqu'île » et « Le Roi Cophetua. »

La Route[modifier | modifier le code]

La vingtaine de pages que compte ce texte est tout ce qui reste des quelque deux cent cinquante pages d'un grand roman dont l'écriture, entamée en 1953, a été interrompue en 1956. Celui-ci, dans la lignée du Rivage des Syrtes, devait prendre place à une époque indéterminée et s'organiser autour du destin d'une ville assiégée, au milieu d'un royaume déjà conquis[1].

La Presqu'île[modifier | modifier le code]

Cette nouvelle, qui raconte le parcours d'un personnage (Simon) dans la presqu'île de Guérande (rebaptisée Coatligen) dans l'attente de l'arrivée de sa maîtresse, se situe dans la lignée d'un Balcon en forêt, d'où auraient été gommés les aspects les plus dramatiques de la fiction[2].

Le Roi Cophetua[modifier | modifier le code]

Cette nouvelle a pour cadre une maison dans la banlieue parisienne en 1917. Invité par un ami aviateur, le narrateur se rend chez lui, et l'attend. Mais ce dernier n'arrive pas, et est peut-être mort au combat. Le narrateur reste seul avec la servante de l'aviateur.

Le titre de la nouvelle évoque celui d'un tableau d'Edward Burne-Jones, dont la description qui est donnée dans la nouvelle est assez éloignée de la réalité de l'œuvre[3].

Éditions[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Bernhild Boie, « Notice de "La Route" », in Julien Gracq, Œuvres complètes II, Gallimard, Bibliothèque de la Pléiade, p.1401.
  2. Bernhild Boie, « Notice de "La Presqu'île" », in Julien Gracq, Œuvres complètes II, Gallimard, Bibliothèque de la Pléiade, p.1417.
  3. Bernhild Boie, « Notice du "Roi Cophetua" », in Julien Gracq, Œuvres complètes II, Gallimard, Bibliothèque de la Pléiade, p.1447.