La Piscine (musée)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
La Piscine
Musée d'art et d'industrie
André-Diligent
Musée d'art et d'industrie de Roubaix, connu aussi comme « La Piscine ».
Musée d'art et d'industrie de Roubaix, connu aussi comme « La Piscine ».
Informations géographiques
Pays Drapeau de la France France
Ville Roubaix
Adresse 24, rue des Champs
59100 Roubaix
Coordonnées 50° 41′ 33″ N 3° 10′ 03″ E / 50.692577, 3.16756 ()50° 41′ 33″ Nord 3° 10′ 03″ Est / 50.692577, 3.16756 ()  
Informations générales
Date d’inauguration 2000
Collections Textiles, mode, céramique, fonds ethnographique sur l'industrie textile, fonds beaux-arts
Informations visiteurs
Nb. de visiteurs/an 145 185 (2003)
251 890 (2004)
170 528 (2005)
165 000 (2006)
219 404 (2007)[1]
207 619 (2009)
206 120 (2011)
Site web Site officiel

Géolocalisation sur la carte : Lille Métropole

(Voir situation sur carte : Lille Métropole)
La PiscineMusée d'art et d'industrieAndré-Diligent

Géolocalisation sur la carte : Nord

(Voir situation sur carte : Nord)
La PiscineMusée d'art et d'industrieAndré-Diligent

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
La PiscineMusée d'art et d'industrieAndré-Diligent

La Piscine, ou musée d'art et d'industrie André-Diligent, est un musée de Roubaix qui présente des collections composites d'arts appliqués et de beaux-arts constituées à partir du XIXe siècle comprenant des tissus, des pièces d'arts décoratifs, des sculptures et des peintures et dessins.

Il est installé dans une ancienne piscine de style art déco, construite entre 1927 et 1932 par l'architecte lillois Albert Baert, d'où son surnom « La Piscine ».

Le lieu[modifier | modifier le code]

En 1922, porté par le mouvement hygiéniste, le maire de Roubaix Jean-Baptiste Lebas charge l'architecte Albert Baert de construire « la plus belle piscine de France ». Il faut dix ans de travaux pour mener à bien le projet et la piscine ouvre ses portes en 1932. C'est à la fois une piscine sportive, avec son bassin olympique de 50 mètres, et un établissement public de bains-douches. Le complexe est organisé autour d'un jardin, la roseraie, à l'image des abbayes cisterciennes. Le bâtiment principal renferme le bassin, éclairé de vitraux qui symbolisent le soleil levant et le soleil couchant. Il est encadré de baignoires disposées sur deux étages, le long des façades sur jardin. Il comprend également un « réfectoire des nageurs », un salon de coiffure, de manucure et de pédicure, des bains de vapeur et une laverie industrielle.

La piscine restera en activité jusqu'en 1985, date à laquelle elle est fermée pour raisons de sécurité.

L'entrée du musée.

En 1990, le conseil municipal et la direction des musées de France forment le projet de transformer le lieu désaffecté en musée. À la suite d'un appel à projet international, le chantier est confié à l'architecte Jean-Paul Philippon. Les travaux s'échelonnent de janvier 1998 à la fin de l'automne 2001 et l'inauguration du musée a lieu en octobre 2001[2]. Dès la première année, le lieu accueille 200 000 visiteurs[réf. nécessaire].

La Piscine propose aussi de nombreuses conférences, des activités de découverte des cinq sens, des cours de l’École du Louvre et un restaurant régional.

Les collections[modifier | modifier le code]

Les collections du musée rassemblent celles du musée industriel de Roubaix et celles du musée municipal consacré au peintre d’origine roubaisienne Jean-Joseph Weerts.

Le musée industriel de Roubaix a été fondé en 1835 et reçoit un fonds beaux-arts en 1862. Il est resté installé de 1889 à 1940 dans les bâtiments de l’École nationale supérieure des arts et industries textiles (ENSAIT). De leur côté, les collections du musée municipal ont été présentées de 1924 à 1968 au rez-de-chaussée de l’hôtel de ville. Les deux collections ont été depuis ces dates stockées et largement oubliées. En 1990, la ville regroupe les collections à l'hôtel de ville et engage une vaste campagne de restauration de ces œuvres abandonnées pendant des décennies avant de les transférer une dizaine d'années plus tard dans le site de l'ancienne piscine art déco réhabilitée.

Plusieurs collections sont aujourd'hui présentées au public sur un espace d'environ 7 000 m2 :

Aperçu des collections[modifier | modifier le code]

Peintures[modifier | modifier le code]

Le Matin, par Henri Fantin-Latour.

Aquarelles et Dessins[modifier | modifier le code]

Sculptures[modifier | modifier le code]

XIXe siècle[modifier | modifier le code]

Buste du sculpteur Jules Dalou (1883) par Auguste Rodin.

(par ordre alphabétique)

XXe siècle[modifier | modifier le code]

Arts appliqués[modifier | modifier le code]

Photographie[modifier | modifier le code]

Expositions temporaires[modifier | modifier le code]

  • « Marc Chagall et la céramique », du 19 octobre 2007 au 19 janvier 2008 (plus de 150 céramiques, toiles, sculptures, gouaches et gravures)
  • « Guidette Carbonell », du 19 octobre 2007 au 19 janvier 2008, rétrospective de l’œuvre textile et céramique de l'artiste
  • « Donation de La Pluie d’Oiseaux », du 19 octobre 2007 au 19 janvier 2008 (plus de 100 œuvres d’artistes régionaux offertes au musée d’art contemporain de Soulaimany, au Kurdistan irakien)
  • « Laurie Karp », du 19 octobre 2007 au 19 janvier 2008
  • « Émile-Othon Friesz (1874-1949) : le fauve baroque », du 17 février au 20 mai 2007
  • « Carlo Sarrabezolles : De l'esquisse au colossal », du 21 juin au 21 septembre 2008
  • « Gabriel Sébastien Simonet dit Sébastien (1909-1990) : Le Maroc de Sébastien », du 17 mars au 20 mai 2007

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. [PDF]Veille Info Tourisme, p. 131, consulté le 16 août 2010
  2. Voir site officiel du musée.
  3. Achat en salon en 1927, fonds national d'art contemporain ; dépôt du Centre Georges Pompidou / Musée national d'art moderne en 2000 (n° inventaire : D 2000-4-1).
  4. inv 11760-168-154, Legs Henri Selosse en 1924
  5. Inv 200-31-50.
  6. Inv 2005-151 à 2005-15-71.
  7. Inv 2005-88-43 à 2005-88-118.
  8. Don de Georges Thomy-Thiéry en 1902, affecté au Musée du Louvre, département des sculptures (Inv : OA5810), déposé à Roubaix en 2008 (inv : D-2008-1-12).
  9. Don de Georges Thomy-Thiéry, 1902, affecté au Musée du Louvre, département des sculptures (inv. OA5750), déposé à Roubaix en 2008.
  10. (D 2008-1-5) Don de Georges Thomy-Thiéry, 1902, affecté au musée du Louvre, département des sculptures (inv. OA5799), déposé à Roubaix en 2008.
  11. Don de Mme Starck en 1990 (n° inventaire 990-2-82).
  12. Don de l'auteur en 1904, N° inventaire 2999-874-22
  13. Don de la Manufacture nationale de Sèvres en 1905 (Œuvre restaurée entre 1992 et 1994). N° inventaire : 4796-1301-40.
  14. N° inventaire : 3153-878-26, Dépôt du fonds national d'art contemporain, en 1903.
  15. Dépôt du Fonds national d'art contemporain en 1903 (n° inventaire : 3152-877-25)
  16. Inv 11842-852-33, Legs Henri Selosse en 1924.
  17. Don de Mme Cuzelin en 2001 (n° Inventaire 2001-32-4).
  18. Dépôt du Fonds national d'art contemporain en 1995 (n° inventaire : D 99-2-16)
  19. Édité à 300 exemplaires (cat. Ramié 136), terre de faïence blanche, décor aux engobes, gravé, intérieur couverte, Dépôt du fonds national d'art contemporain en 1995 (inv. D 995-2-174).
  20. Terre de faïence blanche, décor eaux engobes, gravé, intérieur couverte, Dépôt du fonds national d'art contemporain en 1995 (inv. D 995-2-187)
  21. Terre de faïence blanche, décor eaux engobes, gravé, intérieur couverte, Dépôt du fonds national d'art contemporain en 2005 (inv. D 2005-1-2)
  22. Terre de faïence blanche, décor eaux engobes, gravé, intérieur couverte, Dépôt du fonds national d'art contemporain en 1995 (inv. D 995-2-189)
  23. Édité à 300 ex. (cat. Ramié 222), Terre de Faïence blanche, décor à la paraffine oxydée, émail blanc et noir, Dépôt du fonds national d'art contemporain en 1995 (inv. D 2995-2-176)
  24. Don de la société des amis du musée d'art et d'industrie de Roubaix en 1997 (n° inventaire : 997-32-2)
  25. Don de la Manufacture nationale de Sèvres en 1906 (n° inv. : 4363-1441-119)
  26. Don de Claire Cominetti, 2008, Gaudichon Sylvette-Botella, Bijoux-sculptures, L'Art vous va si bien, Gallimard, pp. 1 et 96.
  27. Don de Claire Cominetti, 2001, Gaudichon Bruno Catalogue des collections de la Piscine, musée d'art et d'industrie, Roubaix p. 91
  28. inv. 2005-88-119-1 à 2005-88-119-17

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]