La Petite Gardeuse d'oies

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Illustration de H.J. Ford datant de 1889.

La Petite Gardeuse d'oies (Die Gänsemagd) est un conte de Jacob et Wilhelm Grimm.

L'histoire[modifier | modifier le code]

Une princesse doit quitter sa mère la reine pour rejoindre l'époux qui lui est destiné. Celle-ci lui fait don d'un mouchoir sur lequel elle dépose trois gouttes de son sang puis lui offre un cheval nommé « Falada » et une camériste.

La jeune fille part ensuite pour rejoindre son époux mais en chemin, elle perd le précieux mouchoir que lui avait donné sa mère.

Or ce mouchoir avait le pouvoir de la protéger ; elle devient donc faible et incapable de se défendre. La camériste qui l'accompagne, voyant qu'elle a perdu son mouchoir et qu'elle est désormais à sa merci, l'oblige à échanger ses habits avec elle et prend sa place en lui faisant promettre de ne jamais révéler son secret. Arrivée au château, la camériste épouse le prince et la jeune princesse est obligée de garder les oies du roi. La camériste fait ensuite tuer le cheval Falada qui avait le pouvoir de parler et pourrait révéler son secret. Mais la princesse obtient le droit d'accrocher la tête de Falada sur une porte et lui parle chaque jour en passant devant. Or même morte, la tête a toujours le pouvoir de parler et lui répond inlassablement :

« Ô jeune reine, comme tu vas là, si ta mère savait cela, son cœur volerait en éclats. »

C'est ainsi que le roi apprend un jour l'identité de la princesse. Mais comme celle-ci refuse de trahir sa promesse, il lui suggère de se confier à un poêle et apprend enfin toute la vérité. La camériste subit son supplice et meurt dans un tonneau rempli de clous. La jeune princesse épouse le prince.

Sur les autres projets Wikimedia :