La Montagne sacrée

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Ne pas confondre avec La Montagne sacrée, film de 1926 d'Arnold Fanck.

La Montagne sacrée est un film de long-métrage mexico-américain réalisé par Alejandro Jodorowsky, sorti en 1973. Le film est librement inspiré du roman inachevé du poète René Daumal, Le Mont Analogue.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Un homme ressemblant au Christ s'introduit dans une tour et y affronte un maître alchimiste. Après l'avoir vaincu, ce dernier lui fait parcourir les premières étapes d'une initiation, puis lui présente sept personnes qui font partie des puissants de ce monde, chacun d'entre eux étant associé à une planète (au sens astrologique). Ces hommes et ces femmes sont prêts à tout abandonner pour obtenir le secret de l'immortalité. Le maître leur a promis de les conduire jusqu'aux neuf sages qui le détiennent au sommet de la Montagne sacrée...

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Commentaire[modifier | modifier le code]

Dans la première partie, nous traversons, à la suite de l'innocent au visage de Christ, des scènes qui illustrent la violence, la luxure et la cupidité d'une société mexicaine marquée par la destruction initiale de la civilisation indienne par les Espagnols. Les images, surréalistes, font penser à Luis Buñuel et plus encore à certains films de Fellini (Roma).

Mais c'est la rencontre avec le maître alchimiste qui révèle le véritable propos de l'auteur : nous faire partager une quête initiatique. Loin d'être révoltés contre les injustices du monde, ceux qu'il a choisis pour accomplir cette quête sont de puissants capitaines d'industrie prêts à tout pour satisfaire des désirs monstrueux. Il les a « pêchés » grâce à l'appât que représente pour eux l'immortalité et va les conduire à renoncer au monde et à découvrir la Vie. Un message d'espoir tempéré par la surprise finale...

Liens externes[modifier | modifier le code]