La Monstrueuse Parade (film)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir La Monstrueuse Parade.

La Monstrueuse Parade

Description de l'image  Poster - Freaks 02.jpg.
Titre original Freaks
Réalisation Tod Browning
Scénario Tod Robbins
Acteurs principaux
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Sortie 1932
Durée 64 min

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

FreaksPoster2.jpg

La Monstrueuse Parade, parfois intitulé Freaks, la monstrueuse parade ou tout simplement désigné par son titre original Freaks, est un film culte américain réalisé par Tod Browning, sorti en 1932.

Synopsis[modifier | modifier le code]

L'histoire se déroule dans les années 1930, dans le Cirque Tetrallini en tournée à travers l'Europe.

Hans, une personne atteinte de nanisme (dit « lilliputien »), illusionniste, fiancé à l'écuyère Frieda, une naine elle aussi, tombe amoureux de la grande et belle Cléopâtre, la trapéziste. Au départ, celle-ci, amusée, se moque doucement de lui, acceptant ses avances et surtout ses cadeaux, sous l’œil jaloux et impuissant de Frieda. De son côté, Cléopâtre cultive en secret sa relation avec le beau et fort Hercule, le Monsieur muscle du cirque. Ainsi lorsqu'ils apprennent que Hans a hérité d'une fortune, ce qui n'était qu'un jeu se transforme en plan machiavélique.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Et, parmi les acteurs non-crédités :

Autour du film[modifier | modifier le code]

Dans le montage original, une scène a été retirée. La scène en question apparaissait à la fin, quand Cléopâtre fuit les monstres et Hans sous la pluie. Dans la scène originale, Cléopâtre tombe et ses jambes sont frappées par la foudre, puis son corps est recouvert de feuillages et de branchages (d'où sa métamorphose à la fin du film). Cette scène a été supprimée car le public jugeait le comportement de Hans trop agressif.

Freaks est désormais un classique du cinéma, et le film qui rend le plus grand hommage à ce chef-d'œuvre est certainement Elephant Man de David Lynch, où l'on retrouve les mêmes thématiques.

D'autres œuvres y font référence :

  • Dans Blanche-Neige et les Sept Nains, sorti en 1937, la reine porte un manteau au col vertigineux qui fait fortement penser à celui qu'arbore Cléopâtre lorsqu'elle sort de scène, au tout début du film.
  • Dans la série des polars "Le Poulpe", le titre "Aztèques Freaks" (Editions Baleine/Stéphane Pajot/janvier 2012) fait un clin d'oeil à l'univers des freaks dans un cirque de Nantes, l'Olympic Circus.
  • Dans l'épisode Love Stinks de la série animée Kick Kasskoo, une pom-pom girl échafaude avec ses amies un plan pour humilier le garçon qu'elle a séduit. Puis ensemble, elle chante une variante de la chanson du mariage de Freaks en faisant une série de roulades.
  • Dans l'épisode 5 de la saison 7 de South Park un cadre représentant une image d'un chapiteau de cirque avec une banderole ou est écrit "Freak" dessus est visible au dessus du canapé lorsqu'Eric Cartman vient chercher ses amis pour les convaincre qu'il ne contrôle pas sa main.
  • Dans la deuxième histoire de l'épisode 2 de la saison 25 des Simpsons, Homer est Hercule et Marge est Cléopâtre. Marge épousera Hans et Homer sera transformé en monstre.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]