La Mascotte

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Mascotte (homonymie).

La Mascotte est un opéra-comique en trois actes d'Edmond Audran, sur un livret d'Henri Chivot et d'Alfred Duru, créé au théâtre des Bouffes-Parisiens le 29 décembre 1880.

L'œuvre connut un succès immédiat, en particulier en raison de son « duo des moutons et des dindons », célèbre aujourd’hui encore.

Argument[modifier | modifier le code]

Située au XVIIe siècle, l'action est centrée sur le personnage de Bettina, qui est une « mascotte » (mot venant du provençal, et signifiant à l'origine sorcière), c'est-à-dire, comme l'explique un des airs du premier acte, qu'elle porte chance à tous ceux qui l'ont prise à leur service, à condition qu'elle reste vierge. Depuis qu'elle travaille (comme gardienne de dindons) pour le fermier Rocco, ce dernier a vu ses affaires prospérer. Elle est amoureuse de son berger Pippo qui le lui rend bien, et tout irait pour le mieux pour tous, mais hélas, le prince Laurent XVII, grand malchanceux, vient à passer et à apprendre toute l'histoire. Il l'engage et va tout faire pour qu'elle conserve son pucelage.

Distribution[modifier | modifier le code]

  • Bettina, gardeuse de dindons (soprano)
  • Pippo, berger (baryton)
  • Laurent XVII, prince (basse bouffe)
  • Fiametta, fille de Laurent XVII (soprano)
  • Fritellini, fiancé de Fiametta (ténor)
  • Rocco, fermier (basse)
  • Mathéo, aubergiste (baryton)
  • Parafente, sergent (baryton)

Analyse[modifier | modifier le code]

Discographie[modifier | modifier le code]