La Maison des poupées

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Maison de poupée (homonymie).

La maison de poupées est un roman de 1955 écrit par Ka-tzetnik 135633. Il décrit le quartier de prostitution des prisonnières juives du camp d'Auschwitz durant la Seconde Guerre mondiale à la merci des soldats SS.

Origines[modifier | modifier le code]

L'origine du livre n'est pas claire. Certains disent qu'il se base sur la journal d'une jeune fille juive capturée en Pologne à l'âge de quatorze ans et contrainte à l'esclavage sexuel dans le camp de concentration allemand ou peut être de son expérience et de sa jeune soeur sous les noms de Harry et Daniella Preleshnik[1],[2],[3],[4]. Traduit en français chez Gallimard sous le nom de Maison de filles, il se fait aussi connaitre sous le nom de Karol Cetynski.

Références[modifier | modifier le code]

Dans son essai, "Narrative Perspectives on Holocaust Literature", Leon Yudkin prend 'La maison de pouppées comme exemple[5]

Ronit Lentin (en) en parle dans son travail, Israel and the Daughters of the Shoah[6].

Na'ama Shik (en), chercheur à Yad Vashem considère le livre comme de la fiction[7].

Joy Division le groupe britannique post-punk de 1976 à 1980, prirent leur nom en référence au livre. LA chanson, "No Love Lost", contient un court extrait du livre.

Love Camp 7 (en) (1968), considéré comme le premier film de Nazisploitation se pass dans la "Joy Division".

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. New Exhibition Documents Forced Prostitution in Concentration Camps Spiegel Online, 15 January 2007
  2. Auschwitz, inside the Nazi state: Corruption, PBS. Accessed 28 April 2007.
  3. Memory of the Camps, Frontline, PBS
  4. Prose Works by Tadeusz Borowski (and others)
  5. (en) Leon Yudkin, various co-authors, Hebrew Literature in the Wake of the Holocaust, Fairleigh Dickinson University Press,‎ 1993 (ISBN 0-8386-3499-0), « Narrative Perspectives on Holocaust Literature », p. 13–32
  6. (en) Ronit Lentin, Israel and the Daughters of the Shoah: Reoccupying the Territories of Silence, Berghahn Books,‎ 2000 (ISBN 1-57181-775-1), p. 33–34, 66 n. 4
  7. Israel’s Unexpected Spinoff From a Holocaust Trial, Isabel Kershner, New York Times, September 6, 2007

Sources[modifier | modifier le code]