La Maison biscornue (nouvelle)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Ne doit pas être confondu avec La Maison biscornue (roman).

La Maison biscornue (titre original : —And He Built a Crooked House—) est une nouvelle de science-fiction écrite par Robert A. Heinlein et parue pour la première fois en février 1941 dans la revue Astounding Stories.

Résumé[modifier | modifier le code]

Un architecte amateur de mathématiques, Quintus Teal, a des clients et amis, Homer et Matilda Bailey. Il les a convaincus de bâtir leur maison d'habitation en forme de patron de tesseract, c'est-à-dire en forme de tesseract développé, afin d'économiser sur le terrain.

La maison telle que dessinée par Quintus Teal

La maison est ainsi construite sur base de huit cubes (chacun étant une pièce) assemblés en forme de double croix inversée reposant sur un unique cube posé au sol.

Mais suite à un séisme, la maison, s'effondrant sur elle-même et le patron se repliant en un seul cube, se transforme en véritable tesseract en quatre dimensions spatiales.

Se rendant sur les lieux, l'architecte et les Bailey croient d'abord à un « vol » audacieux de l'ouvrage immobilier, mais après avoir pénétré dans le cube, ils s'aperçoivent non seulement que l'ensemble des cubes est disponible à l'intérieur de ce cube unique, mais encore que l'espace semble avoir subi d'étranges déformations : l'escalier du cube supérieur mène au rez-de-chaussée, ils s'aperçoivent eux-mêmes dans une autre pièce à un certain moment, et pire, les portes semblent ne plus mener dehors, mais uniquement dans d'autres pièces, tandis que les fenêtres donnent sur des paysages étranges, voire une absence de paysages.

Soudain a lieu une réplique sismique : effrayés, ils sortent avec précipitation par une fenêtre vers ce qui semble être un paysage désertique d'un autre monde, et se retrouvent en fait dans le Parc national de Joshua Tree, à 250 km de là. Lorsqu'ils retournent sur le site de construction de la maison, celle-ci a totalement disparu. Et lorsque Q. Teal envisage de reconstruire une telle maison, il évite de peu une gifle de Bailey.

Analyse[modifier | modifier le code]

  • L'idée d'un logement s'étendant dans une quatrième dimension spatiale a également été développée en 1957 par Clifford D. Simak dans Copie carbone (Carbon Copy)[1].
  • Dans le film Cube 2, les personnages sont, comme ceux de la nouvelle d'Heinlein, prisonniers d'un tesseract qui s'effondre peu à peu sur lui-même.
  • Le titre original paraphrase la comptine There Was a Crooked Man[2],[3].

Éditions en français[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Pierre Versins, Encyclopédie de l'utopie, des voyages extraordinaires et de la science-fiction, Lausanne, L'Âge d'homme,‎ 1972, 999 p., p. 402.
  2. (en) James Gifford, Robert A. Heinlein : A Reader's Companion, Sacramento, Nitrosyncretic Press,‎ 2000, 281 p. (ISBN 0-9679874-1-5 et 0-9679874-0-7), p. 47.
  3. (en) Alice S. Landy, The Heath Introduction to Literature, Lexington, D.C. Heath,‎ 1996, 1035 p. (ISBN 0-669-35510-0 et 0-669-35511-9), p. 4.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens internes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]