La Madone Aldobrandini

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
La Madone Aldobrandini
La Madone Garvagh
Image illustrative de l'article La Madone Aldobrandini
Artiste Raphaël
Date v.1510
Technique huile sur bois
Dimensions (H × L) 38,7 × 32,7 cm
Localisation National Gallery

La Madone Aldobrandini ou La Madone Garvagh est une peinture religieuse de Raphaël. Le tableau est actuellement exposé à la National Gallery de Londres.

Histoire[modifier | modifier le code]

Datant de 1509/1510 environ, la Madone Aldobrandini, est formellement attribuée à Raphaël et date de la fin de sa présence à Florence. Son titre (Madone Aldobrandini ou Madone Garvagh) est dû au fait qu'elle fut longtemps détenue par la famille Aldobrandini et lord Garvagh.

Au XVIe siècle le tableau était la propriété de la famille Aldobrandini, qui habitait la Villa Borghèse à Rome et qui l'a conservé jusqu'à la fin des années 1780[1],[2]. À la suite de l'invasion napoléonienne de l'Italie en 1796, le tableau a été acquis à Rome par le marchand d'art anglais Alexander Day, puis en 1818 par lorg Garvagh pour sa collection privée et enfin en 1865 le National Gallery acheta la peinture à sa veuve et ses héritiers[3].

Composition[modifier | modifier le code]

Conformément à l'iconographie chrétienne, le tableau représente Marie, tenant sur ses genoux, l'Enfant Jésus en présence du petit saint Jean.

Analyse[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Pierluigi De Vecchi, Raffaello, Rizzoli, Milan, 1975.
  • Paolo Franzese, Raffaello, Mondadori Arte, Milan, 2008 (ISBN 978-88-370-6437-2)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Jacomo Manilli dans son guide de de la Villa Borghèse, p. 112, 1650
  2. Friedrich Wilhelm von Basilius Ramdohr, Ueber Mahlerei Bildhauerarbeit und Rom, vol. 1, p. 306, Leipzig, 1787
  3. Pour la somme de 9 000 Livres

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]