La Ménagerie (Star Trek)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La Ménagerie (The Menagerie) est le onzième et douzième épisode de la première saison de la série télévisée Star Trek.

Synopsis[modifier | modifier le code]

À la suite d'un appel radio, l'Enterprise se détourne de sa mission d'exploration pour rejoindre la base stellaire 11. Kirk, McCoy et Spock rencontrent le commandant de la base, mais Mendez est catégorique : aucun appel n'a été émis depuis sa base. Pourtant, Spock affirme avoir reçu un message de la part d'un officier sous les ordres duquel il a servi onze ans, l'amiral Christopher Pike.

Comme Kirk insiste pour rencontrer Pike, Mendez accède à sa demande. Les trois hommes découvrent alors ce qu'il reste de Christopher Pike : seul son buste émerge d'un fauteuil roulant qui lui donne un semblant d'autonomie. Son visage est brûlé atrocement et il est muet. Seule une lampe clignotante lui permet de communiquer sommairement. En aucun cas il n'a pu envoyer de message.

Kirk n'envisageant même pas de remettre en cause la version de Spock, les bandes mémorielles des ordinateurs de la base sont examinées. Or, à l'insu de Kirk et McCoy, Spock se glisse dans la salle des ordinateurs pour envoyer des instructions à l' Enterprise. Il reprogramme le navire pour un voyage à destination de Talos IV, une planète jadis explorée par Pike mais que la Fédération a mis en quarantaine, punissant de mort toute transgression (Directive no 7). Spock emmène Pike à bord de l' Enterprise et en prend officiellement le commandement pour la durée du voyage. Il fait rappeler McCoy à bord sous un prétexte fallacieux afin qu'il prenne soin de Pike. L'Enterprise appareille, abandonnant Kirk sur la base stellaire.

Lorsque celui-ci se rend compte de la situation, il affrète une navette en compagnie de Mendez et tente de rattraper son vaisseau. La navette parvenant au bout de ses réserves, Spock fait téléporter ses passagers à bord et se constitue prisonnier. Il demande à être traduit immédiatement en cour martiale pour fait de mutinerie arguant que les conditions sont réunies car il y a trois officiers supérieurs à bord  : Kirk, Mendez et... Pike. Or, Spock encourt la peine capitale !

Le procès s'ouvre et Spock fait projeter pour sa défense des images provenant de la première expédition vers Talos IV, treize ans plus tôt. Le jury découvre un Pike commandant l'Enterprise, plus jeune, en possession de ses moyens, mais enlevé par les Talosiens et emmené dans les souterrains de la planète. Or ces images viennent directement de Talos IV... La projection s'interrompt et Spock refuse de répondre à toute question, répétant que tous les faits seront dévoilés à leur rythme et que la vérité est trop surprenante pour être révélée si tôt... La séance est suspendue, laissant un Kirk seul et dubitatif.

Le procès reprend mais cette fois à huis clos. Spock apprend à Kirk, Mendez et Pike qu'ils n'ont pas d'autre choix que de voir le reste des images parce que ceux qui émettent ont pris le contrôle de l'écran.

Les transmissions sont soudainement interrompues. Mendez spécule que les Talosiens semblent avoir abandonné Spock. Mendez commence à demander le verdict. Spock demande à Pike d'attendre, lui disant qu'il aura au moins une chance de vivre. Kirk lui demande quel genre de vie il aurait, comme spécimen de zoo ? Vivant des illusions qui amusent ses ravisseurs ? Mendez demande à Pike s'il considère Spock coupable ou non. Pike répond « oui ». Mendez vote également Spock coupable et en conclusion, même Kirk doit déclarer Spock coupable.

L'Enterprise est en orbite autour de Talos IV, le vaisseau est maintenant contrôlé par les Talosiens comme treize ans auparavant.

Mendez disparaît sous les yeux de Kirk. Une voix se fait entendre pour expliquer que Mendez n'a jamais été à bord du vaisseau. L'illusion de la cour martiale a été créée, avec la complicité de Spock, pour éviter que Kirk ne reprenne trop tôt le contrôle de l'Enterprise. La décision de permettre à Pike de se libérer de son corps inutile revient à Kirk et à lui-même.

Uhura transmet à Kirk un message du vrai commodore Mendez de la base stellaire 11 ; il a aussi reçu les images de Talos. L'ordre général 7 d'interdire tout contact est suspendu temporairement. Aucune action ne sera intentée contre Spock et Kirk doit agir pour le mieux. Kirk demande alors à Pike s'il veut aller sur la planète, Pike répond « oui ». Kirk demande à Spock d'accompagner le capitaine Pike jusqu'à la salle de téléportation. Spock remercie Kirk pour eux deux et Pike confirme. Pendant que Spock commence à pousser le fauteuil roulant, Kirk demande à Spock de revenir le voir dès que Pike sera hors de danger sur la planète.

Kirk veut lui parler de cette regrettable tendance de Spock à montrer une flagrante sensiblerie. Pendant que Spock part avec Pike pour la surface, les Talosiens montrent à Kirk un Pike apparemment en bonne santé maintenant et qui avec Vina le salue

Thèmes[modifier | modifier le code]

L’illusion et la réalité. La loyauté et l'amitié au prix du mensonge.

Production[modifier | modifier le code]

Ces épisodes reprennent des scènes refusées du premier pilote de Star Trek. Le 11e épisode a gagné le Hugo Award 1967 pour « Best Dramatic Presentation ». La première ébauche du manuscrit de cet épisode (avec celle de la première partie) a été accomplie le 3 octobre 1966 et tournée le 7 octobre.

Robert Butler est le seul directeur crédité du 12e épisode. Cependant, Butler avait en réalité dirigé The Cage dont beaucoup d'images ont été utilisées dans l'épisode. Les scènes de salle de tribunal dans cet épisode ont été en réalité dirigées par le directeur crédité pour La Ménagerie - 1re partie Marc Daniels qui ne sera crédité pour aucune d'elles. De même Butler n'a pas été crédité pour les parties de The Cage utilisées. Les deux épisodes utilisent des images dirigées par les deux hommes mais ils sont seulement crédités une fois chacun, Daniels sur la première partie et Butler sur le deuxième. De plus, beaucoup de ceux qui ont travaillé sur The Cage (le cinéaste William E. Snyder, le rédacteur Léo Shreve, le directeur d'art Franz Bachelin, etc) sont crédités dans cet épisode à la place de ceux qui réellement ont travaillé dans la série, qui sont crédités dans la première partie.

La Ménagerie - 1re partie et 2e partie constituent le seul épisode en deux parties de la série originale. Combinées, les deux parties de ce scénario comptent seulement 64 pages à tourner, plus court que les scénarios de beaucoup d'épisodes d’une heure. Grâce à l'utilisation de beaucoup d'images de The Cage.

Acteurs[modifier | modifier le code]

Sean Kenney a repris le rôle de Pike après Jeffrey Hunter. Kenney apparaîtrait aussi comme DePaul dans la première saison de la série originale.

Références culturelles[modifier | modifier le code]

Dans South Park l'épisode CM1, il y a deux personnages se disputant sur le nombre d’épisodes de Star Trek. Compter La Ménagerie pour un ou deux épisodes est le point de désaccord. Dans un épisode postérieur de South Park, Maternelle, les enfants revisitent le passé après avoir entendu parler un vieux camarade de classe sortant de prison. Les événements qui ont mené jusqu'à l'emprisonnement ont impliqué l'institutrice brûlée peu avant sa mort. Maintenant, elle se déplace dans un fauteuil roulant tout comme celui employé par Pike.

Dans l'épisode Le Clone Farnsworth de Futurama , le Capitaine Muskie, un ancien équipier sur le vaisseau de Planet Express du Professeur Hubert Farnsworth, était une référence au capitain Pike, pour le nom, l'apparence, la condition physique et le fauteuil roulant. Dans un autre épisode, Là où aucun fan n'est jamais allé, Fry et les autres équipiers à bord du vaisseau de Planet Express étaient interrogés par une cour martiale tandis qu'ils étaient dans un fauteuil roulant semblable à Pike. Le reste de l'épisode contient aussi des acteurs de Star Trek.

Cet épisode est la source du cliché de la référence aux femmes vertes en parlant de Star Trek. Souvent, le Capitaine Kirk est mentionné comme le « séducteur de femmes vertes ». Cependant, c'était en fait le Capitaine Pike qui a été en relation avec une femme verte et c’était elle qui a essayé de le séduire. De même Marta, Orion verte esclave dans La Colère des dieux, a essayé de séduire le Capitaine Kirk, pas l’inverse.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Épisode précédent produit :
Cour martiale
Épisodes de Star Trek
Saison 1
Épisode suivant produit :
Une partie de campagne
Épisode précédent diffusé:
Fausses Manœuvres
Épisode suivant diffusé :
La Conscience du roi