La Mélodie du bonheur (film, 1946)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir La Mélodie du bonheur.

La Mélodie du bonheur (Blue Skies) est un film américain réalisé par Stuart Heisler, sorti en 1946.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Le danseur vedette Jed Potter raconte à la radio l'histoire de son trio amoureux avec sa partenaire Mary O'Hara et son vieil ami Johnny Adams.

Jed Potter poursuit de ses assiduités Mary O'Hara et l'emmène boire un verre dans la boîte de nuit de Johnny Adams. Mary tombe amoureuse de Johnny, finit par l'épouser, puis par en divorcer et disparaître.

Elle rejoint les deux amis à la fin de l'émission.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Numéros chantés et dansés[modifier | modifier le code]

Le film, mettant en scène la rivalité entre les personnages de Crosby et Astaire, ne comporte pas de duo d'amour. Crosby interprète les chansons en crooner décontracté, comme à son habitude, Astaire danse sur les chorégraphies de Hermes Pan et Dave Robel (pour Puttin' on the Ritz (en)) :

Autour du film[modifier | modifier le code]

Comme L'amour chante et danse (Holiday Inn) de 1942, le film est concu pour mettre en avant les chansons de Irving Berlin à travers un scénario basé sur le flashback, avec Fred Astaire comme narrateur.

Pré-production[modifier | modifier le code]

Le danseur Paul Draper devait jouer le rôle de Jed Potter aux côtés de Bing Crosby, mais au début du tournage, son défaut de prononciation et ses critiques des capacités de danseuse de Joan Caulfield. Fred Astaire, alors âgé de 47 ans, fut engagé pour le rôle. À cette époque, il cherchait à clôturer sa carrière de danseur. Le film a été présenté comme « le dernier film d'Astaire ».

Lien externe[modifier | modifier le code]