La Liberté éternelle

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
La Liberté éternelle
Auteur Joe Haldeman
Genre Roman
Science-fiction
Version originale
Titre original Forever Free
Éditeur original Ace Books
Langue originale Anglais américain
Pays d'origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Lieu de parution original New York
Date de parution originale décembre 1999
ISBN original 0-441-00697-3
Version française
Traducteur François Visonne
Lieu de parution Paris
Éditeur J'ai lu
Collection Millénaires no 6060
Date de parution août 2001
Type de média Livre papier
Couverture Denis Scott
Nombre de pages 266
ISBN 2-290-31341-6
Chronologie
Précédent La Paix éternelle

La Liberté éternelle (titre original : Forever Free) est, vingt-cinq ans plus tard, la suite de La Guerre éternelle. Ce roman est une odyssée à travers les arcanes de la relativité, de la conscience humaine et de la métaphysiqueJoe Haldeman prolonge les enjeux du roman d'origine et de sa nouvelle Une guerre à part. Il est paru en langue originale en décembre 1999 puis en France en août 2001[1],[2].

Ce roman est adapté en une série de trois bandes dessinées par Marvano sous le titre Libre à jamais.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Vingt ans après leur retour à la vie civile, William Mandella et Marygay Potter vivent parqués sur une planète perdue. Ils ont refusé l'uniformisation proposée par « Homme », entité collective à la conscience unique mais formée de milliards d'individus, ayant remplacé l'ancienne humanité à l'issue de la Guerre Éternelle.

Afin d'échapper à l'insidieuse dictature d'« Homme » et de ses alliés taurans, un groupe de vétérans mené par William et Marygay conçoit le projet de s'emparer d'une navette temporelle.

Adaptation[modifier | modifier le code]

Bandes dessinée[modifier | modifier le code]

Liens internes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]