La Hougue Bie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Entrée du site néolithique de La Hougue Bie et son tumulus surmonté de la chapelle.
L'entrée du sanctuaire vue depuis le fond de la chambre terminale.
Vue générale du tumulus de La Hougue Bie surmontée de sa chapelle.

La Hougue Bie est un site archéologique situé dans la paroisse de Grouville sur l'île de Jersey. Il est le plus important site néolithique des îles Anglo-Normandes. Il fut découvert en 1925 par des archéologues et historiens membres de la Société Jersiaise. Le site préhistorique est géré par l'association Jersey Heritage.

Toponymie[modifier | modifier le code]

La Hougue Bie est une dénomination d'origine normande.

  • Hougue est un mot jèrriais qui signifie également en langue normande une « butte » et vient du vieux norrois « haugr » (qui a donné La Hague).
  • Bie est d'origine incertaine. Néanmoins la légende de La Hougue Bie est liée à celle du seigneur de Hambie dans le Cotentin dont la seconde syllabe "bie" se retrouve dans la seconde dénomination du site historique.

Descriptions[modifier | modifier le code]

Le site se compose d'un vestibule de 9,7 mètres de long donnant dans une chambre d'aspect cruciforme avec trois petites cavités. La longueur totale depuis l'entrée principale jusqu'au fond de la salle terminale est de 20,4 mètres de long. Cette tombe à couloir couverte est enterré sous un tumulus de 12,2 mètres de haut de terre et de roches.

Le site a été fouillé en 1925 par la Société Jersiaise. Des fragments d'une vingtaine d'objets, artéfacts et tessons de vases ont été trouvés avec des restes épars d'au moins huit personnes. L'analyse au carbone 14 a permis de dater l'occupation humaine aux alentours de 3500 avant J.C.

Le mobilier funéraire est composé essentiellement de poteries, étaient également présents. À un certain moment dans le passé, le site a été occupé et mis à sac.

Les fouilles archéologiques et la restauration de l'entrée originale ont permis de constater que depuis l'observation faite à l'intérieur du passage de ce sanctuaire, a révélé que le lever du soleil aux équinoxes de printemps et d'automne, grâce à l'orientation du conduit souterrain, permet aux rayons du soleil d'illuminer la chambre mortuaire jusqu'au fond la cavité de la chambre terminale.

Les îles Anglo-Normandes recèlent cinq tombes à couloir avec des chambres latérales (sites de La Hougue Bie, Faldouet et Grantez à Jersey, La Varde et Le Dehus à Guernesey).

Sur le sommet de la butte ont été construites deux chapelles médiévales.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]