La Guerre (Otto Dix)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir La Guerre.
Page d'aide sur l'homonymie Ne doit pas être confondu avec Der Krieg.

La Guerre (en allemand : Der Krieg) est un polyptyque réalisé entre 1929 et 1932 par le peintre allemand Otto Dix[1].

Avant ce polyptyque, Dix a publié en 1924 un portfolio de cinquante planches également intitulé Der Krieg.

Historique[modifier | modifier le code]

Exposé à la Galerie Neue Meister (Stadtmuseum) de Dresde en Allemagne, le polyptyque n’a pas été composé sur commande mais fait partie de la démarche qu’effectue Otto Dix en transmettant ses souvenirs hérités de la Grande Guerre. Fortement marqué par celle-ci, à laquelle il participe en tant que simple soldat volontaire, Dix produit un grand nombre de dessins et de peintures retraçant cette période. Quand on lui demande pourquoi il a réalisé La Guerre, il répond : « Je voulais me débarrasser de tout ça ! »[2].

Nombre des travaux produits par les artistes de la mouvance de Dix seront jugés comme art dégénéré par le régime nazi depuis peu au pouvoir (1933).

L'œuvre[modifier | modifier le code]

La Guerre est une œuvre datée entre 1929 et 1932 c'est-à-dire plus de dix ans après l'armistice et la fin de la Première Guerre mondiale. Le polyptyque montre, tour à tour, la montée au front, le champ de bataille (et la mort), le retour du front. L’œuvre, entièrement figurative, mesure : 204 × 204 cm pour le panneau central, 204 × 102 cm pour les panneaux latéraux et 69 × 204 cm pour la prédelle ; le spectateur s’y sent ainsi davantage intégré (elle se présente comme une sorte de paysage dans son champ de vision). Cette œuvre nous montre la violence terrible de la grande guerre (cadavre en décomposition, mort en bas du tableau, troupe en marche...)

La technique de la tempera sur bois, employée par Dix, rappelle celle des anciens comme Jérôme Bosch et son Jugement Dernier.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Fred S. Kleiner, Helen Gardner, Gardner's Art Through the Ages: A Global History, Wadsworth Publishing Co Inc, 14th revised edition, 2012, p. 874.
  2. Analyse des Joueurs de Skat d'Otto Dix.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Lien interne[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]