La Grande Madone Cowper

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Grande Madonna Cowper
Image illustrative de l'article La Grande Madone Cowper
Artiste Raphaël
Date Vers 1511
Type huile sur bois
Dimensions (H × L) 80 7 × 57 5 cm
Localisation National Gallery of Art

La Grande Madonna Cowper ou encore Madonna Niccolini (en français : Grande Madone Cowper) afin de la différencier de la Piccola Madonna Cowper (en français : Petite Madone Cowper) est une peinture religieuse de Raphaël. Le tableau est actuellement exposé au National Gallery of Art de Washington.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le tableau a été réalisé aux alentours de l'année 1511. Le nom du tableau provient du fait que celui-ci a appartenu pendant une longue période à lord Cowper et que son format est supérieur à un autre tableau similaire de Raphaël acheté en même temps par le lord et ayant eu un parcours historique simulaire.

L'œuvre a été achetée par Lord George Nassau Clavering-Cowper, comte de Cowper, autour de l'an 1780, avec une autre Madonna (la Piccola) auprès d'une collection privée à Urbino ou Florence.

Conservée d'abord au château de Panshanger, dans le Hertford, la peinture a été vendue de nombreuses années plus tard (1913) au marchand d'art Duveen, puis achetée par Widener Joseph, dont les collections ont été données au Musée des États-Unis en 1942.

Description[modifier | modifier le code]

Le tableau représente une Vierge à l'Enfant. Le buste de Marie est tourné vers la gauche, l'Enfant Jésus souriant lui fait face la tête tournée vers le spectateur.

La Vierge, assise, le teint clair avec des cheveux blonds or et vêtue d'un pourpoint rouge, les plis de sa robe bleue parcourt son épaule droite et couvre ses genoux, un élégant voile transparent tombe du haut de sa tête sur sa nuque.

De sa main droite, elle retient l'Enfant assis sur un coussin blanc posé sur ses genoux et sa main gauche est posée sur sa poitrine. L'Enfant sourit et regarde en souriant le spectateur en accrochant de sa main gauche le décolleté de Marie. La Vierge regarde tendrement l'enfant d'un air pensif. Les deux personnages sont auréolés discrètement. L'arrière-plan est constitué par le ciel clair avec des tons azurs.

Analyse[modifier | modifier le code]

La luminosité mesurée de l'action, le chiaroscuro et la dilatation des plans rappellent l'influence de Leonardo da Vinci.

Attribution[modifier | modifier le code]

L'attribution à Raphaël est unanime.

Malgré tout un problème de signature demeure car elle n'est plus visible à l'œil comme documentée par Shapley : Le M n'est pas certain et à RV ne suit aucun PIN. Des examens récents font suspecter que la signature ait été repeinte au XIXe siècle. Il n'est pas certain qu'une signature originale plus ancienne soit présente sous l'actuelle encore visible. La Grande Madonna Cowper a été toujours considérée comme une œuvre certaine de Raphaël et est unanimement datée de la fin de la période florentine, période confortée par le décolleté de l'habit de Marie[1].

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Pierluigi De Vecchi, Raffaello, Rizzoli, Milan, 1975.
  • Paolo Franzese, Raffaello, Mondadori Arte, Milan, 2008 (ISBN 978-88-370-6437-2)

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]