La Grande Époque

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La Grande Époque (sinogramme simplifié : 大纪元; chinois traditionnel : 大紀元; pinyin : dà jì yuán ; anglais : The Epoch Times) est un bimensuel gratuit ayant son siège aux États-Unis et qui est affilié au mouvement Falun Gong selon un rapport du Congrès américain[1], allégation démentie par le représentant du journal. Il a été créé en 2000, à l'origine en chinois. Le site web en anglais de The Epoch Times indique que le titre est distribué gratuitement, sur papier, à un million d'exemplaires, dans 33 pays et en 10 langues et qu'il existe en 17 langues sur la Toile.

En 2004, The Epoch Times a publié un pamphlet, intitulé les Neuf commentaires sur le Parti communiste chinois, critiquant le PCC.

Historique[modifier | modifier le code]

Le journal The Epoch Times a été fondé en 2000[2]. Ses fondateurs affirment vouloir fournir à leurs compatriotes chinois des informations non contrôlées par les autorités chinoises. En 2004, la version anglaise a été lancée à New York, suivie en 2005 des versions française, allemande et espagnole.

La Grande Époque fait partie d'un groupe de médias, The Epoch Group, complété par la station de télévision New Tang Dynasty Television (NTDTV) et par la station de radio Son de l'espoir. Ces deux médias ont débuté en langue chinoise, mais ils sont maintenant disponibles en plusieurs langues.

Liens[modifier | modifier le code]

Un rapport du Congrès des États-Unis donne The Epoch Times comme étant affilié au mouvement Falun Gong[3]. De même, pour le sinologue Antoine Paoli, le journal est lié de près à ce mouvement[4]. Cependant, le porte-parole du journal dément tout lien direct avec ce groupe : « The Epoch Times n'est pas financé par Falun Gong, ne parle pas au nom de Falun Gong et ne représente pas Falun Gong »[5].

Thèmes[modifier | modifier le code]

La Grande Époque est un journal critique du gouvernement chinois et du PCC. Certains dissidents chinois le considèrent comme un journal d'opposition au parti unique chinois. Les autorités chinoises seraient également dérangées par la publication d'articles émanant de dissidents démocrates chinois.

Le journal est considéré par le gouvernement chinois comme étant un organe de propagande du mouvement spirituel chinois Falun Gong, interdit en Chine.

En 2004, la version chinoise de La Grande Époque a publié Neuf Commentaires sur le Parti communiste, texte critiquant le parti communiste chinois. Le journal affirme que la publication des Commentaires a causé la démission de plus de trente-six millions de membres du PCC[6]. Cette campagne, selon ses animateurs, aurait conduit, au début de 2010, plus de 67 millions de membres du PCC à le quitter. Selon David A. Palmer et Vincent Goosaert, alors que ce nombre est a peu près équivalent à l'effectif total du Parti, ce dernier en réalité ne montre pas de signe d'être en recul ou affaibli[7].

La Fédération internationale des journalistes affirme que le journal subit des pressions très fortes émanant des autorités chinoises[8].

Prix et reconnaissances[modifier | modifier le code]

En mai 2005, l'édition allemande du journal, Die Neue Epoche, a reçu un prix en tant que média de l'International Society for Human Rights (IGFM) pour ses « rapports approfondis et réguliers sur les violations des Droits de l'Homme en République populaire de Chine »[9].

En août 2005, l'édition anglaise du journal a reçu le meilleur prix de l'Asian American Journalists Association dans la catégorie « Asian American Issues - Online »[10],[11].

En septembre 2005, l'édition en chinois du journal a été reconnue au cours de la National Ethnomedia Week 2005 au Canada comme « défenseur constant des Droits de l'Homme et des valeurs démocratiques libres »[12].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Thomas Lun, China and Falun Gong, Congressional Research Report for Congress #RL33437, May 25, 2006, Congressional Research Service : « The Epoch Times, a U.S.-based newspaper affiliated with Falun Gong. »
  2. (en) About Us, The Epoch Times.
  3. (en) Thomas Lum, Congressional Research Service, page CRS-8, list of Falun Gong-affiliated media.
  4. Antoine Paoli, sinologue, Falungong : la secte qui fait peur à Pékin, Politique internationale, No 94, hiver 2002.
  5. (en) Eugenia Chien, Falun Gong-Linked Media Venture Makes Waves, Raises Questions, New America Media, News Analysis, May 16, 2006.
  6. Décompte sur la page d'accueil du site LGE, La Grande Époque.
  7. David A. Palmer et Vincent Goosaert, La question religieuse en Chine, CNRS Éditions, 400 p., livre numérique Google, non paginé.
  8. (en) IFJ Condemns China's "Brutal Vendetta" Against Independent Newspaper, International Federation of Journalists, March 2006.
  9. (en) The Epoch Times Wins Prize for Human Rights Reporting, The Epoch Times.
  10. (en) "Nine Commentaries" Wins National Journalism Award in U.S., The Epoch Times.
  11. (en) AAJA Awards.
  12. nepm.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :