La Furie du désir

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La Furie du désir

Titre original Ruby Gentry
Réalisation King Vidor
Scénario Silvia Richards
Acteurs principaux
Sociétés de production Bernhard-Vidor Productions
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre Mélodrame
Sortie 1952
Durée 82 minutes

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

La Furie du désir (Ruby Gentry) est un film américain réalisé par King Vidor, sorti en 1952.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Dans une petite ville de Caroline du Nord, vit Ruby une orpheline élevée par de riches notables de la région, les Gentry. De caractère sauvage, la jeune fille éprouve une passion sans bornes pour Boake Tackman, propriétaire d’un domaine familial. Revenu d’un long voyage, Boake est désormais décidé à assécher les marais salants qui ont envahi ses terres. Depuis longtemps, sa famille avait laissé à l’abandon le domaine transformé peu à peu en marécages à la suite d’une grande inondation. Malgré son attirance, le jeune homme délaisse Ruby pour épouser Tracy, une fille de bonne famille dont le père veut financer le projet d’assainissement des marais. Par dépit, Ruby épouse le riche industriel Jim Gentry dont la femme vient de mourir d’une longue maladie. Au cours d’une soirée, Boake et Ruby se retrouvent et dansent ensemble. Jim, jaloux, provoque une bagarre. Le lendemain, Ruby présente ses excuses à son mari mais ce dernier meurt d’un accident au cours d’une promenade en mer. Toute la ville accuse de meurtre Ruby et la persécute : jets de pierre à sa porte, coups de téléphones anonymes... Maintenant à la tête de la fortune de son mari, Ruby décide de se venger de cette communauté qui l'a toujours rejetée en ruinant tous les nombreux débiteurs de son mari. Boake était également endetté auprès de Jim, Ruby va le trouver et lui offre d’éponger la dette. Mais il la repousse de nouveau. Elle décide alors de noyer les terrains de Boake regagnés au marécage et qui maintenant lui appartiennent, ruinant ainsi tous les rêves du jeune homme. Au cours d’un ultime affrontement dans les marécages, Boake veut étrangler Ruby mais leur désir refait surface et ils finissent par s’avouer leur passion. Le frère de Ruby, un illuminé fanatique habitué à jeter l’opprobre sur sa sœur, tire sur eux et tue Boake avant d’être abattu par sa sœur.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Autour du film[modifier | modifier le code]

  • "Ruby," le thème musical du film, devint un succès, sur lequel le parolier Mitchell Parish ajouta plus tard des paroles. Cette chanson devint un des standards de Ray Charles[1].

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Selon une note sur le site de l'AFI (Cf. lien externe)