La Foire aux immortels

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La Foire aux immortels est une bande dessinée parue en 1980, constituant le premier tome de La Trilogie Nikopol écrite et dessinée par Enki Bilal. La Foire aux immortels est suivie de La Femme piège (1986) et Froid Équateur (1993).

Dans ce premier tome sont posées les bases de l'univers étrange créé par Enki Bilal pour cette série.

Synopsis[modifier | modifier le code]

En 2023, Paris est gouvernée par un dictateur fasciste du nom de Jean-Ferdinand Choublanc. La ville est divisée en deux arrondissements. Le premier est réservé aux riches élites, le second, où règne la pauvreté et la maladie, aux classes inférieures.

C'est dans cette ville post-apocalyptique qu'apparaissent des dieux égyptiens, dont la pyramide volante s'immobilise au-dessus de Paris. Ils sont à la recherche de carburant et essayent de négocier avec le dictateur pour racheter les réserves de la ville. Le débat n'avance guère car le prix que réclame Choublanc est l'immortalité, que les dieux égyptiens lui refusent catégoriquement. De son côté, Horus, récemment humilié à un concile divin, cherche sa revanche en prenant possession de corps humains. Son but est de prendre le pouvoir, pour imposer sa loi à ses congénères divins. C’est ainsi qu’il rencontre Alcide Nikopol, dissident politique fraîchement retombé de l’espace où il avait été placé en hibernation pénitentiaire trente ans auparavant.

Adaptations[modifier | modifier le code]

  • Immortel, ad vitam, film réalisé par Enki Bilal lui-même
  • L'album a également bénéficié d'une adaptation en jeu vidéo sous le nom Nikopol : La Foire aux immortels par le studio White Birds Productions. Basé sur l'histoire de la bande dessinée, ce jeu oriente sa narration au travers de la vision du fils de Nikopol, Alcide, qui s'avère avoir le même âge que son père en raison de ses trente ans d'emprisonnement en hibernation cryogénique.

Références[modifier | modifier le code]

Enki Bilal a donné au protagoniste principal, Alcide Nikopol, les traits de l'acteur Bruno Ganz.

Voir aussi[modifier | modifier le code]