La Famille Cokalane

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La Famille Cokalane est une série de bande dessinée scénarisée par René Goscinny en 1961. Les premières histoires sont dessinées par Albert Uderzo, les suivantes par un dessinateur resté anonyme[1]. La série est composée de seize histoires différentes, non titrées.

Naissance de la série[modifier | modifier le code]

La Famille Cokalane est une reprise non avouée de La Famille Moutonet, éphémère série que les auteurs avaient abandonné après deux courtes histoires publiées deux ans plus tôt dans Tintin : même cadre de famille avec un père, une mère, deux enfants, un grand-père et un petit pavillon de province[1].

Il s'agit d'une série publicitaire, créée à l'initiative de Pétrole Hahn. Un bandeau publicitaire figure en bas de page dans la première histoire ; dans les quinze autres, les auteurs se sont ingéniés à faire figurer Pétrole Hahn dans au moins un dessin, tout en racontant de « vraies » histoires sans lien avec le produit et en montrant le plus discrètement possible la marque dont ils devaient faire la réclame. La série n'est publiée que dans l'édition française du journal Tintin, la lotion Pétrole Hahn n'étant pas alors distribuée en Belgique[2].

Particularité de la série : sur seize histoires, sept furent imaginées par des enfants ayant envoyé leur idée de scénario au journal. Leur nom figure est indiqué du titre du gag en question.

Synopsis[modifier | modifier le code]

La série raconte les mésaventures de la famille Cokalane : les personnages sont mis en scène dans des gags liés à la vie quotidienne. Contrairement à La Famille Moutonet, les parents ont ici un rôle beaucoup plus actif.

Personnages[modifier | modifier le code]

  • Pépé, le grand-père.
  • Anne, sœur de Pierrot et aussi espiègle que lui.
  • Pierrot, son petit-fils espiègle.
  • Les parents d'Anne et Pierrot, non nommés dans la série.

Publications[modifier | modifier le code]

Nom[modifier | modifier le code]

  • « Passer du coq à l'âne » est une expression francophone bien connue.
  • Le nom Cokalane a aussi été inventé par allusion à la marque Pétrole Hahn, dont la consonance est similaire.

Article connexe[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Le Dictionnaire Goscinny, JC Lattès, 2003, p. 24.
  2. Les Archives Goscinny, Tome I, Vents d'Ouest, 1998, page 12.

Sources[modifier | modifier le code]

  • Les Archives Goscinny, Tome I, Vents d'Ouest, 1998.
  • Le Dictionnaire Goscinny, JC Lattès, 2003.