La Disparue de l'enfer

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
La Disparue de l'enfer
Auteur David Weber
Genre Roman
Science-fiction
Version originale
Titre original Echoes of Honor
Éditeur original Baen Books
Langue originale Anglais américain
Pays d'origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Lieu de parution original New York
Date de parution originale 1998
ISBN original 0-671-57833-2
Version française
Traducteur Florence Bury
Lieu de parution Nantes
Éditeur L'Atalante
Collection La Dentelle du cygne
Date de parution 2005
Type de média Livre papier
Couverture Vincent Madras
Nombre de pages 496 et 448
ISBN 2-84172-310-0 et 2-84172-311-9
Série Honor Harrington
Chronologie
Précédent Aux mains de l’ennemi Les Cendres de la victoire Suivant

La Disparue de l'enfer (titre original : Echoes of Honor) est le huitième roman de la série Honor Harrington de l'écrivain de science-fiction David Weber. Il est édité en France en deux tomes.

À la tête de la vingtaine de prisonniers échappés du vaisseau de Cordelia Ransom, Honor doit maintenant parvenir à s'échapper de la planète prison Hadès. La SerSec va découvrir qu'elle n'est pas aussi morte que prévu.

Si l'annonce de l'exécution d'Honor par la République Populaire de Havre a outragé toute l'Alliance de Manticore, sur Grayson se pose le problème de la succession à son titre de Seigneur.

Résumé[modifier | modifier le code]

Les parents de Honor assistent à la diffusion de son "exécution" par les Havriens, quatre mois après sa capture. Les funérailles ont lieu à la fois sur Manticore et Grayson, un cercueil vide est enterré dans la crypte royale de Manticore. La marine expérimente un nouveau type de vaisseau : un porte-BAL pouvant lancer une centaine de bâtiments d’assaut légers.

Pour que le domaine Harrington ne soit pas rendu au Conclave des seigneurs, le régent du domaine, Clinkscales, demande à Allison, la mère de Honor, de concevoir un frère ou une sœur qui hériterait du domaine. Allison et son mari acceptent, elle dévoile au révérend Premier Ancien, Sullivan, que mille ans plus tôt les Graysoniens ont été modifiés génétiquement pour lutter contre les métaux lourds présents sur la planète et que ce faisant cette mutation avait entraîné aussi la surmortalité des enfants mâles. Le Protecteur et sa famille sont invités au domaine Harrington pour un dîner entre amis, ce qui n’était pas arrivé depuis deux cents ans ; l’ainée des Mayhew, Rachel, est adoptée par le chat sylvestre Hipper.

Sur la planète Hadès surnommée "l’Enfer", Honor et ses compagnons, en écoutant les communications radios, apprennent que les Havriens sont regroupés dans le camp Charon situé sur une île. Les camps des prisonniers sont dispersés sur la planète et la nourriture ne leur est livrée qu’une fois par mois. Avec leurs deux navettes, les naufragés se rapprochent du camp Brasier, où sont regroupés les prisonniers les plus difficiles. Honor prend contact avec eux. La ministre de la guerre de la République, McQueen, constatant l’absence d’activité des Manticoriens, décide de reprendre l’initiative. Elle confie à l’amiral Giscard une nouvelle flotte avec laquelle il doit attaquer des systèmes menant vers Basilic. Giscard et la commissaire du peuple, Pritchart, qui est censée le surveiller, sont amants.

Sur Grayson, une nouvelle classe de navires est rebaptisée classe Harrington, Allison et son mari annoncent qu’ils attendent un enfant.

Ayant détruit une navette havrienne lors du ravitaillement du camp Brasier, Honor et trois cents prisonniers à bord d’une de ces navettes d’assaut attaquent le camp Charon et en prennent le contrôle.

Les systèmes de Seaford 9, Hancock, Zanzibar sont attaqués par les Havriens, les Manticoriens sont défaits sauf à Hancock où le porte-BAL Minotaure était en manœuvre, prouvant ainsi sa valeur. Basilic est attaqué par deux forces ennemies mais l’amiral Havre-Blanc qui a réussi à compléter sa huitième flotte et qui se trouvait près du trou de ver de l’Etoile de Trévor parvient, en sautant par Manticore, à anéantir l’une des flottes attaquant Basilic.

Sur Hadès, les procès mis en place par Honor pour juger les exactions commises par les Havriens se poursuivent. Les ex-prisonniers capturent un vaisseau havrien qui amenait des prisonniers. Ils apprennent les attaques dévastatrices menées par Giscard, ainsi que la diffusion de l’exécution de Honor. Celle-ci comprend que Manticore ne pourra pas envoyer une flotte pour les évacuer. Peu après une flotte havrienne comprenant cinq transporteurs qui doivent emmener des prisonniers de Hadès vers Seabring arrive. Honor qui l’attendait s’en empare. Elle expédie les cinq transporteurs et un vaisseau d’escorte vers l’Étoile de Trévor, évacuant ainsi plus de deux cent quatre-vingt-six mille prisonniers. Il lui reste dix navires de combat. Une semaine plus tard, seize vaisseaux havriens accompagnés de deux transports de troupes arrivent dans le système, les Havriens ont des soupçons sur ce qui se passe sur Hadès. Honor parvient à les détruire et capture les deux transports. Avec ses navires et les transporteurs elle arrive dans le système de l’Étoile de Trévor, évacuant cent six mille prisonniers supplémentaires, plus de deux ans après sa capture.

Citation[modifier | modifier le code]

  • Citation du chapitre 16 du premier livre : Seuls ceux qui acceptent de paraître idiots dans l'exercice de leur devoir peuvent réellement prétendre à la sagesse

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Le syndrome de l'X fragile est une maladie bien réelle qui est utilisée dans ce roman (chapitre 6 du premier livre notamment) pour expliquer une particularité génétique des habitants de la planète Grayson, expliquant entre autres le fait qu'il y ait un plus grand nombre de femmes que d'hommes sur cette planète : le mécanisme de lyonisation fait que les femmes sont moins vulnérables que les hommes à une anomalie sur un chromosome X
Cette bataille historique est citée dans ce roman (chapitre 9) pour expliquer la négligence des militaires sur la surveillance d'un espace aérien. Lorsque des militaires sont convaincus qu'aucun ennemi n'est présent dans leur espace aérien, ils ne s'inquiètent pas d'un objet volant non identifié.
Roman de Lois McMaster Bujold ; dans ce roman aussi, le héros est lui-même prisonnier au départ et organise l'évasion de plusieurs milliers de militaires prisonniers