La Destruction des Juifs d'Europe

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
La Destruction des Juifs d'Europe
Auteur Raul Hilberg
Genre Histoire
Version originale
Titre original The Destruction of the European Jews
Langue originale Anglais
Pays d'origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Version française
Lieu de parution Chicago
Éditeur Quadrangle
Fayard
Date de parution 1961 - (1988 pour l'édition française)

La Destruction des Juifs d'Europe est un ouvrage d'histoire écrit par l'historien américain Raul Hilberg. Le livre décrit le processus d'ensemble de la Shoah dans ses aspects politiques, économiques, techniques, administratifs et humains. Il a été publié en 1961 par Yale University Press et fut révisé en 1985 par l'auteur.

Historique de l'ouvrage[modifier | modifier le code]

La population juive en Europe en 1880.

Raul Hilberg a commencé son travail sur la Shoah en 1948 alors qu'il est à Munich participant au War Project Documentation pour l'armée américaine. Il décide d'en faire sa thèse de doctorat, soutenu en cela par son directeur de thèse à l'université Columbia, le professeur Franz Neumann.

Bien que sa thèse soit récompensée, la Columbia University Press, la Princeton University Press, l'Oklahoma University Press ainsi que Yad Vashem refusent de la publier. Elle est finalement publiée par une petite maison d'édition, Quadrangle Books[1].

La nécessité de répondre aux exigences d'un format conventionnel fit que Raul Hilberg augmenta le volume éditorial des éditions suivantes.

L'ouvrage a fait l'objet d'une traduction en allemand en 1982, à l'initiative d'Ulf Wolter, dirigeant d'une société d'édition de sensibilité gauchiste à Berlin. À cette occasion, le contenu augmenta de volume de près de 15 %, au point que Hilberg jugea cette édition allemande suffisamment solide et développée pour être considérée comme une source de référence pour les années à venir.

Caractéristiques de l’œuvre[modifier | modifier le code]

Raul Hilberg, tout comme Léon Poliakov, fut un pionnier de l’histoire de la Shoah. Ils représentent tous deux un courant historiographique qui se consacre à l’étude des exécuteurs de l’extermination.

Dans son ouvrage, Raul Hilberg démontre que le processus de destruction des Juifs s’est déroulé en trois étapes :

  • la définition du Juif ;
  • la concentration des Juifs ;
  • l’anéantissement, divisée en deux grandes opérations :
    • les actions mobiles de tuerie,
    • les centres de mises à mort.

La Destruction des Juifs d’Europe constitue une somme, un ouvrage de référence sur l'extermination des Juifs pendant la Seconde Guerre mondiale. Chacune des rééditions en anglais, allemand ou français comporte des ajouts et compléments. Le décès de l'auteur a rendu ces éditions définitives.

Éditions[modifier | modifier le code]

Éditions en anglais[modifier | modifier le code]

  • The Destruction of the European Jews, Chicago, Quadrangle, 1re éd. 1961, 2e éd. 1967 ; 3e éd., Holmes & Meier, New York 1973 ; 4e éd. 1985, Publisher Franklin Watts.
  • The Destruction of the European Jews, New York, Harper & Row, 1967, 790 p. (ISBN 0061319597)[2].
  • 1st New Vewpoints edition, 1973 ; Harpercollins College, 1979 (ISBN 0-06-131959-7).
  • Édition révisée, 3 vol., New York, Holmes and Meier, 1985, xii + 1274 p. (ISBN 0-06-131959-7) ; plus une édition pour étudiants, 1986, 360 p. (ISBN 0-8419-0910-5).
  • Yale University Press, 2003, 3 vol., 1426 p. (ISBN 978-0300095579)[3].

Éditions allemandes[modifier | modifier le code]

  • Édition originale : traduit de l'anglais par Christian Seeger et alii, Olle & Wolter, Berlin, 1982 (ISBN 3-88395-431-4)[4].
  • Guilde des livres Gutenberg, Frankfurt sur le Main, Olten, Wien, 1982/83 (ISBN 3-7632-2763-6).
  • Publication en livre de poche révisée et éditée en trois volumes, Übers (traduit de l'anglais par Christian Seeger, Harry Maor, Walle Bengs, Wilfried Szepoan, S. Fischer) Frankfurt sur le Main, 1990 und Folgejahre. 1352 p. (ISBN 3-596-24417-X).
  • S. Fischer, Frankfurt sur le Main, novembre 1999, 1352 p. (ISBN 3-596-24417-X).

Éditions françaises[modifier | modifier le code]

  • La Destruction des Juifs d'Europe, Paris, Arthème Fayard, 1988.
  • La Destruction des Juifs d'Europe, Paris, Gallimard, coll. « folio » no 38/39 (ISBN 2-07-032709-4) ; rééditions 1988, 1991 (ISBN 2-07-032710-8).
  • La Destruction des Juifs d'Europe (traduction de l'anglais : André Charpentier, Pierre-Emmanuel Dauzat, Marie-France de Paloméra), Paris, Éditions Gallimard, coll. « Folio Histoire », édition définitive 2006, en trois tomes avec pagination continue, 2399 p. :
    • tome I, 709 p. (numérotées de 1 à 709) (ISBN 978-2-07-030983-2), comprenant les chapitres 1 à 7 ;
    • tome II, 884 p. (numérotées de 710 à 1593) (ISBN 978-2-07-030984-9), comprenant le chapitre 8 ;
    • tome III, 806 p. (numérotées de 1595 à 2400) (ISBN 978-2-07-030985-6), comprenant les chapitres 9 à 12 (p. 1595-2244), les annexes (p. 2245-2287) et l'index des trois tomes (p. 2289-2400).

Édition italienne[modifier | modifier le code]

  • La distruzione degli ebrei d’Europa, Turin, Edizione Einaudi, 1999, 1479 p. (traduit de l'anglais par Frediano Sessi et Giuliana Guastalla), nouvelle édition revue et augmentée[5].

Édition espagnole[modifier | modifier le code]

  • La Destruccion De Los Judios Europeos (Cuestiones De Antagonismo), Akal Ediciones, 2005, 1456 p. (ISBN 97884-460-1809-4)[6].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Raul Hilberg, 70 ans, reconnu tardivement, raconte dans son autobiographie la genèse de La Destruction des juifs d'Europe. L'archéologue de l'Holocauste. », Libération,‎ 5 décembre 1996 (lire en ligne).
  2. Isbndb.com
  3. yalepress.yale.edu.
  4. Archinform.net
  5. Edizione Einaudi
  6. Akal Ediciones