La Dame blanche (opéra-comique)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir La Dame Blanche.
La Dame blanche
Image décrite ci-après
Georges et Anna, acte II scène VII. Illustration pour le livret.

Genre Opéra-comique
Nbre d'actes 3
Musique François Adrien Boieldieu
Livret Eugène Scribe
Langue
originale
français
Création 10 décembre 1825
Opéra-Comique

La Dame blanche est un opéra-comique en trois actes de Boieldieu, sur un livret d’Eugène Scribe[1], créé le 10 décembre 1825 à l’Opéra-Comique[1]. L'œuvre s'inspire de deux romans de Walter Scott, Le Monastère et Guy Mannering.

Personnages[modifier | modifier le code]

  • Gaveston, ancien intendant des comtes d’Avenel;
  • Anna, sa pupille;
  • Georges, jeune officier anglais;
  • Dikson, fermier des comtes d’Avenel;
  • Jenny, sa femme;
  • Marguerite, ancienne domestique des comtes d’Avenel;
  • Gabriel, valet de ferme de Dikson;
  • Mac-Irton, juge de paix du canton.

Argument[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Scénographie[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Emprunts[modifier | modifier le code]

Discographie[modifier | modifier le code]

  • La Dame blanche, Rockwell Blake, Annick Massis, Mireille Delunsch, Laurent Naouri, Jean-Paul Fouchecourt, Sylvie Brunet – Chœur de Radio France et Ensemble Orchestral de Paris – Direction Marc Minkowski – Emi Classics
  • La Dame blanche, Michel Sénéchal, Aimé Doniat, Françoise Louvay, Adrien Legros – Direction Pierre Stoll – Musidisc 2004

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b François-René Tranchefort, L'Opéra, Éditions du Seuil,‎ 1983, 634 p. (ISBN 2-02-006574-6), p. 146
  2. Jean-Claude Yon, Jacques Offenbach, Gallimard 2000