La Décade prodigieuse (roman)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
La Décade prodigieuse
Auteur Ellery Queen
Genre Roman policier
Version originale
Titre original Ten Days' Wonder
Éditeur original Little, Brown et Company
Langue originale Anglais
Pays d'origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Lieu de parution original New York
Date de parution originale 1948
Version française
Traducteur Simone Lechevrel
Lieu de parution Paris
Éditeur Nouvelle Revue Critique
Collection Le Limier no 31
Date de parution 1950
Nombre de pages 256
Série Ellery Queen
Chronologie
Précédent Le Renard et la Digitale Griffes de velours Suivant

La Décade prodigieuseTen Days' Wonder dans l'édition originale en anglais — est un roman policier américain de Ellery Queen publié en 1948. C'est le 18e roman de la série du détective Ellery Queen.

Résumé[modifier | modifier le code]

Howard Van Horn fait irruption dans l'appartement d'Ellery Queen. Son visage d'ordinaire si viril est métamorphosé par la peur. Ses mains et ses vêtements sont tâchés d'un sang qui n'est pas uniquement le sien. Howard, fils du millionnaire Diedrich Van Horn, vient humblement demander à son ami de le tirer du pétrin. Atteint d'amnésie, il ne se souvient plus ce qu'il a fait et où il est allé depuis plusieurs jours. Ellery Queen, qui aime bien Howard, accepte de se charger de cette singulière enquête. La piste qu'il suit le mène bientôt à Wrightsville, petite ville de la Nouvelle-Angleterre qu'il connaît déjà trop bien. S'amorce alors pour lui une décade prodigieuse en drames, crimes et délits en tous genres.

Adaptation cinématographique[modifier | modifier le code]

1971 : La Décade prodigieuse, film français de Claude Chabrol, avec Orson Welles, Anthony Perkins, Marlène Jobert et Michel Piccoli. Michel Piccoli interprète le rôle de Paul Regis, qui assume les fonctions de détective dévolues au personnage d'Ellery Queen dans le roman.

Éditions[modifier | modifier le code]

Éditions originales en anglais
  • (en) Ellery Queen, Ten Days' Wonder, New York, Little, Brown and Company,‎ 1948 — Édition américaine
  • (en) Ellery Queen, Ten Days' Wonder, Londres, Gollancz,‎ 1948 — Édition britannique
Éditions françaises

Références[modifier | modifier le code]

  • Jacques Barzun, A Catalogue of Crime, New York, Harper & Row, 1971.
  • John M. Reilly, Twentieth Century Crime and Mystery Writers, 2e édition, New York, St. Martin's Press, 1985, 740-744.

Lien externe[modifier | modifier le code]