La Couronne (Bouches-du-Rhône)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir La Couronne.
La Couronne
Martigues
Image illustrative de l'article La Couronne (Bouches-du-Rhône)
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Provence-Alpes-Côte d'Azur
Département Bouches-du-Rhône
Arrondissement Istres
Canton Martigues-Est
Intercommunalité Communauté d'agglomération du Pays de Martigues
Commune Martigues
Code postal 13500
Géographie
Coordonnées 43° 20′ 06″ N 5° 03′ 12″ E / 43.335, 5.05333 ()43° 20′ 06″ Nord 5° 03′ 12″ Est / 43.335, 5.05333 ()  
Localisation

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 15.svg
La Couronne
Martigues

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 15.svg
La Couronne
Martigues

La Couronne est un village à vocation balnéaire situé sur une section de la côte méditerranéenne appelée Côte Bleue et qui fait partie de la commune de Martigues dans les Bouches-du-Rhône. Un sémaphore[1] et un phare automatisé y sont implantés.

Le clocher de l'église (consacrée le 10 mai 1859) comprend les marques des différents tailleurs de pierre ayant contribué à sa construction. En effet, le village se caractérise par la tradition des « queyrouns », les tailleurs de pierre qui œuvraient dans deux carrières principales : la plus ancienne se situait au niveau de l'anse de Couronne-Vieille (on la devine à la forme géométrique du bord de mer). La plus récente située dans les terres au niveau de l'anse du Verdon sert encore occasionnellement pour la rénovation de bâtiments de Marseille construits en pierre de La Couronne, par exemple la Vieille Charité.

Le village est desservi par la ligne de chemin de fer de la Côte Bleue. La Gare de la Couronne-Carro se limite à des abris voyageurs, la gare ayant brûlé et n'ayant jamais été reconstruite par la SNCF.

Le village compte plusieurs plages :

  • la principale et la plus grande, abritée dans une magnifique anse concave : la plage du Verdon, du nom d'un cours d'eau qui y débouchait avant qu'il ne soit recouvert dans sa quasi-totalité par un parking ;
  • à l'est, la secondaire, appelée Couronne-Vieille, où il est possible de s'adonner à la plongée sous-marine du côté ouest de son anse, plus aisément que sur la plage du Verdon, surfréquentée et donc à faible visibilité sous-marine ;
  • enfin, encore plus à l'est, les plages de La Saulce et de Sainte-Croix.

Démographie[modifier | modifier le code]

Vers 1308, le village comprend — selon des relevés notariaux — une trentaine de maisons et un four à pain. En 1323, d'après un rapport lié à la défense des côtes, il est noté « pas plus de 15 maisons ». Vers 1418, le village est moins peuplé.

Galerie[modifier | modifier le code]


Bibliographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Construit en 1887, le sémaphore peut se visiter. Informations : Office de Tourisme de Martigues.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]