La Contrebasse

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La Contrebasse (Der Kontrabass) est une pièce de théâtre pour un personnage écrite en 1981 par Patrick Süskind. Elle a rencontré un grand succès en Allemagne, mais également en France, jouée notamment par Jacques Villeret.

Résumé[modifier | modifier le code]

Dans son appartement, le personnage, contrebassiste de l'« Orchestre national » âgé de trente-cinq ans, présente son instrument au public, l'histoire de cet instrument, son rôle dans l'orchestre et, finalement, son rapport avec cet instrument. Progressivement, le spectateur découvre la vraie nature de ce musicien, casanier, introverti et névrosé, la relation de haine et de passion qu'il entretient avec sa contrebasse et l'amour fantasmatique qu'il voue à une jeune soprano, Sarah. N'ayant jamais été remarqué par cette chanteuse, il imagine qu'il va profiter de la première de L'Or du Rhin qui se donne le soir-même pour crier, juste avant le début de la représentation, « Sarah ! ». À la fin de la pièce, le personnage part pour le concert, hésitant toujours sur l'exécution de son projet.

« Bande-son »[modifier | modifier le code]

Pour illustrer ses propos, le personnage fait passer plusieurs extraits d'œuvres classiques :

Le personnage fait également référence à de nombreux autres œuvres et compositeurs, notamment les compositeurs et contrebassistes Johann Matthias Sperger, Domenico Dragonetti, Giovanni Bottesini, etc.

Théâtre[modifier | modifier le code]

  • La Contrebasse de Patrick Süskind, mise en scène de Stéphane Alvarez, avec Thierry Rémi, créé en 2004 au Théâtre du Pont Tournant, Bordeaux, reprise à Paris au Lucernaire en 2012.